Ne passez pas à côté de la pop baroque et délicieuse de Spencer The Rover !

Vous ne connaissez pas encore Spencer The Rover ? Alors il est plus que temps d’aller jeter une oreille attentive sur ce pur joyau de pop mélancolique originaire de Louvain. Enfanté par l’imagination créative de son concepteur Koen Renders, Spencer The Rover était en concert lundi dernier au Botanique dans le cadre de la présentation de son tout nouvel opus : The Late Album. Un concert qui fut en tous points magnifique et qui place S.T.R. bien haut dans le palmarès des découvertes incontournables de la scène musicale belge.

Après avoir enflammé le Depot à Louvain notre homme est venu prêcher sa bonne parole à Bruxelles.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Durant septante cinq minutes d’une intensité remarquable  Koen Renders, entouré du multi instrumentiste-percussionniste et touche à tout atypique Gerrit Valckenaers et de The Late Chamber Players , quatre cuivres et quatre cordes parmi lesquelles on reconnait au violoncelle l’infatigable et talentueux Jean-François Assy ( Bertier, Christophe, Daan, The Cranberries, Bashung… ) passera sans souci alternativement du piano à la guitare acoustique. Koen nous promène dans son univers particulier au rythme d’une pop délicieuse sorte de fusion entre E.L.O, The Divine Comedy, Supertramp avec un zeste de William Sheller.

Le set de ce soir pioche dans son premier album The Accident (And Other Love Stories) et nous propose l‘intégralité du formidable The Late Album qui je l’avoue tourne en bouche sur ma platine depuis plusieurs jours.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Le coté baroque des arrangements, la légèreté apaisante et réjouissante des titres finement ciselés et la voix formidable de Koen Renders vous transporte dans un univers particulier dont vous aurez du mal à vous extirper. C’est frais, raffiné, souvent mélancolique mais toujours touchant. Chaque morceau est interprété avec une précision millimétrée proche de la perfection à un tel point que non content du début de « Sammy Boy » , Koen s’arrête de jouer et recommence la chanson depuis le début pour qu’elle soit parfaite. Ca en dit long sur le professionnalisme qui anime l’artiste !

© Jean-Pierre Vanderlinden

Spencer The Rover est un diamant brut qui s’affine de jour en jour pour devenir un bijou précieux et rare capable de séduire les plus exigeants d’entre vous. Alors, vu que ses apparitions live ne sont pas très nombreuses, foncez le voir lorsqu’il sera à nouveau sur scène et en attendant laissez vous charmer par l’écoute de The Late Album, mon petit doigt me dit que vous ne tarderez pas à y succomber.

Jean-Pierre Vanderlinden

 

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.