L’Échappée Belle : le vieux couple et la mer… et le camping-car

Pour son premier film sur le sol américain, le réalisateur italien Paolo Virzi signe un second road-movie (après « Folles de Joie » sorti en 2016) en adaptant librement le roman « The Leisure Seeker », écrit par Michael Zadoorian et paru en 2009. Au service d’un beau duo du quatrième âge.

Note : 14/20 (Vu au cinéma Caméo des Grignoux)

Résumé: Les années ont passé, mais l’amour qui unit Ella et John Spencer est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l’hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu’ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions.

Un road-movie en compagnie d’Helen Mirren et Donald Sutherland, ça vous dit? Parce que nous, oui! Premier film en terres américaines du réalisateur italien Paolo Virzi, « L’Échappée Belle » raconte l’histoire d’Ella et John, un couple âgé et très malade qui décide de partir avec leur camping-car (défectueux) pour un dernier voyage, afin d’aller visiter la maison d’Hemingway, dont l’époux (un prof de littérature à la retraite) est passionné, mais surtout pour se remémorer les souvenirs d’une vie passée, en famille, et puis à deux…

Ce voyage sur la Route 66 au cœur de l’Amérique pré-Trump est l’occasion de découvrir un formidable couple, tendre et bienveillant, dont la véritable raison de leur dernière virée a bien été pensée, au-delà de l’échappatoire et du souvenir recherchés. Helen Mirren et Donald Sutherland incarnent ce couple au bord du précipice, dont la sympathie et la soif de liberté n’ont d’égal.

« L’Échappée Belle » propose deux visions bien distinctes (mais complémentaires) de ses lignes sur la situation actuelle de ce couple en fin de vie. En effet, tandis que la première partie du film se prête davantage à la découverte de ce dernier et à l’aspect décalé de sa décision (surtout vis-à-vis de leurs enfants), la seconde partie du film n’hésite pas à affronter la vérité en face, et dresse ainsi un drame en devenir. En plus de filmer d’une très belle manière les décors naturels traversés par ce camping-car, Paolo Virzì nous offre une mise en scène qui oscille, avec justesse, entre comédie et mélo, et permet à son couple de personnages bouleversants les plus beaux instants à deux dont ils pouvaient encore rêver, face à la maladie.

Malgré certaines scènes conventionnelles, cette escapade, à la fois lumineuse et sombre, célèbre les liens qui unissent deux êtres amoureux, et aborde, avec la sérénité d’une vie bien remplie et accomplie, le thème de la mort. Un film poignant, et parfois franchement drôle.

Toutes les critiques de Julien pour l’année 2018, ça se passe également par là !

Titre : L’échappée belle

Pays : Italie, France

Réalisateur : Paolo Virzì

Acteurs : Helen Mirren, Donald Sutherland, Christian McKay, Janel Moloney, Dana Ivey, Dick Gregory, Kirsty Mitchell, Robert Pralgo

Genre : Drame, Comédie

Durée : 113 min

Date de sortie : le 03/01/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.