« Masques & Traces » : une exposition de J-D Burton à la Maison de la Francité qui nous entraîne dans le vertige de la symbolique et des craintes ancestrales

La Maison de la Francité organise un vernissage exceptionnel en présence de Jean-Dominique Burton, le mercredi 24 janvier 2018 de 18h00 à 20h00. L’apéro-conférence de Valentine Helsmoortel débutera directement après sur le thème  »Comment communiquer efficacement sur les réseaux sociaux!?« .

Qui est Jean-Dominique Burton?

Ce photographe belge et bruxellois, dont la renommée dépasse de loin les frontières de notre pays, a été notamment sélectionné pour les expositions officielles de trois congrès internationaux de la Francophonie, à Dakar, à Ouagadougou et à Kinshasa. Son parcours photographique se poursuit depuis des années dans une étonnante continuité qui le mène aux quatre coins du monde, des rues de Watermael-Boisfort aux rituels secrets de tribus « Vaudou »…

L’idée de se lancer dans le projet « Masques et traces » est née dans l’esprit de Jean-Dominique Burton de la réflexion suivante: est-ce que les ethnologues de demain, privés de code et de mode d’emploi, pourraient disserter sur nos masques de protection? Une catastrophe naturelle ou militaire pourrait-elle brouiller les pistes et transformer notre civilisation en un monde obscur fait de chamanes et d’initiés à l’écriture inconnue et aux symboles impénétrables? Quelle serait leur interprétation des plaques d’égouts sur lesquelles nous marchons quotidiennement?

MAQUES&TRACES_2
De par son travail et sa recherche, le photographe se retrouve parfois dans le rôle ambigu d’archéologue / ethnologue. Bouches d’aération, plaques d’égout, d’eau, d’électricité ou de gaz, ces surfaces, qui à l’origine ne devaient répondre qu’à des critères purement techniques, basculent de par leur plastique dans un monde symbolique insoupçonné. Ces dessins, nés dans la tête d’ingénieurs ou de dessinateurs industriels, recoupent étrangement les grands motifs de civilisations primitives.

Ainsi, les symboles de l’eau inscrits sur les plaques d’égout sont les mêmes que ces pictogrammes que l’on rencontre déjà à Babylone. Quant à la lettre « G », bien au-delà du mot Gaz, il serait blasphématoire d’en révéler le sens profond et connu des seuls initiés. Que dire aussi de ces grands mandalas mangés par le bitume ou de ces arrêts de porte ressemblant étrangement à des masques polynésiens ? 

Fort de cette maîtrise sur les quatre éléments, l’homme contemporain, malgré sa raison et son efficacité, est toujours possédé par des puissances qui échappent à son contrôle.

Les angoisses générées par notre civilisation peuvent être bien plus terrifiantes que celles qu’éprouvaient les primitifs face à leurs démons. En se coiffant de masques de protection, l’homme moderne ne prend-il pas inconsciemment le même cheminement que l’homme primitif ?
MAQUES&TRACES_Couv
Claude Lévi-Strauss, dans La voie des masques, observait que dans les masques tribaux aux styles et aux formes étranges, l’aspect pratique est complètement absent. Les nôtres, par contre, ne misent que sur l’aspect pratique et protecteur. Ils nous isolent au maximum de nos dieux et démons qui, loin d’avoir disparu, ont simplement tronqué leurs noms imaginaires contre d’autres bien réels, tels que « nucléaire », « pollution », « maladie » ou « guerre ».
Textes et photos: Jean-Dominique Burton (via le site de la Maison de la Francité).
EXPOSITION – JEAN-DOMINIQUE BURTON : « MASQUES ET TRACES »
Maison de la Francité – Galerie de Verre – 18 rue Joseph II – 1000 Bruxelles
Du jeudi 25 janvier au vendredi 23 février 2018
Entrée gratuite – Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h
Vernissage le mercredi 24 janvier 2018, de 18h à 20h. Le vernissage est suivi d’un apéro-conférence (10€) de Valentine Helsmoortel sur la façon de communiquer efficacement sur les réseaux sociaux…
valentine_helsmoortel_portrait
La communication virtuelle n’a rien d’irréel. Les réseaux sociaux sont un véritable levier pour les entreprises et les particuliers ayant envie de partager sur un sujet. Quels réseaux choisir ? Que poster ? Et comment ? Découvrez dans cette conférence comment prendre efficacement la parole sur les réseaux sociaux.
Contact – 02 219 49 33 – conference@maisondelafrancite.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.