C’est du belge et c’est du bon ! Chapitre 3 : Un mouflet difficile à garder ? Faites appel sans crainte aux Blood Baby Sitters !

Il s’en passe des choses dans le petit monde du rock belge. Notre pays est un vivier d’artistes plus talentueux les uns que les autres à qui il manque juste parfois un petit coup de pouce pour accéder à la notoriété et à la gloire. C’est de ceux-là dont je vais vous parler dans cette rubrique intitulée  « C’est du belge et c’est du bon ! » qui se décline en plusieurs chapitres. Rendez-vous de manière récurrente dans les colonnes de Branchés Culture pour des coups de projecteurs bien mérités sur quelques perles rares nées dans notre petit pays.

Chapitre 1 : bUNNY bLACK bONES

Chapitre 2 : VACATION !

© BBS

La Belgique a toujours été un terreau fertile où poussent d’excellents groupes de rock ou de punk. Rappelez vous de Hubble Bubble, Chainsaw, des Kids de Ludo Mariman, de Raxola ou d’X Pulsion, c’était à la grande époque de la fin des 70’s. Mais, aujourd’hui encores de jeunes pousses perpétuent la tradition souvent de manière discrète et avec peu de promo à la clef, avec comme seul moteur une volonté de fer et l’amusement au centre de tout. Les Bruxellois de Blood Baby Sitters sont de ceux là.

© BBS

Chargés d’animer la partie concert live de la soirée consacrée au lancement du Motörbook de Pierpont-Poncelet et Patchouli au célèbre Rock Classic de Bruxelles,  les B.B.S. ont fait mieux qu’assurer, ils ont livré une prestation pleine de folie et d’énergie salvatrice alliant horreur, humour décalé, romantisme dépravé et actualité morbide avec, dans leur besace trouée, des compos simples mais efficaces présentées dans une mise en scène grand-guignolesque inventive à trois francs six sous. Un seul mot d’ordre, faire passer un bon moment au public présent.

Mené par Alexandre Clément au chant et la guitare, totalement investi par sa cause, et par Brian Reynolds à la guitare, tous deux flanqués d’Airgus à la basse et de Jim à la batterie, les Blood Baby Sitters ont convaincu et ont reçu un accueil plus que chaleureux d’un public visiblement heureux de s’éclater sur des hymnes punk facilement mémorisables.

Car à y regarder de plus près et à l’écoute des 19 titres de leur nouvel album Love Abject, ces quatre-là ont pondu quelques compos dont ils n’ont réellement pas à rougir et qui, avec un peu plus de notoriété, auraient pu devenir des classiques. « Natalia » se détache du lot avec son refrain entêtant irrésistible et d’autres titres, comme le jouissif « Romero or Julie ?«  (jolie référence !) et l’efficace « A Girl Like You », n’auraient pas fait tache dans un set des Ramones. Et lorsque le band s’attaque à des compos plus recherchées comme « Hallow of Lies », il surprend positivement. Idem lorsqu’il se la joue dépressif, le groupe reste intéressant comme en témoigne « The Butterly’s Will » et sa basse entêtante. Au final, on ressort de l’écoute de cette galette avec une seule envie: la réécouter une fois encore. Comme quoi en défrichant un peu et en faisant preuve de curiosité, on peut encore tomber de nos jours sur de belles découvertes même chez des artistes dont on parle peu. Et c’est tant mieux !

Alors si vous aimez le punk festif et que vous avez un moment devant vous,  baladez vous sur le site du groupe ou sur sa page Facebook et encerclez le 17 février 2018 sur votre agenda, date à laquelle Blood Baby Sitters sera en concert au Sprok à Anderlecht.

« Gaba Gaba Hey !  »  comme diraient les autres !

Jean-Pierre Vanderlinden

Toutes infos sur : https://www.bloodbabysitters.com  et sur la page Facebook du groupe : https://www.facebook.com/officialBloodBabySitters/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s