Par temps de gel, le loup en slip retrouve sa vraie nature : il a les crocs et les met au service des « sans-dents »

Les Vieux Fourneaux vont vite (ils ont dépassé le million d’exemplaires vendus, faut le faire quand on a plus de quatre-vingts berges) mais pas assez que pour semer le Loup en Slip qui a les crocs… gelés. Dans ce deuxième album jeunesse, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz ne changent rien au décor mais lui donnent le charme de l’hiver et de la neige qui montrent les vrais visages (comme une carotte au milieu de la figure d’un bonhomme de neige) et emmitouflent les apparences.

© Lupano/Itoïz chez Dargaud

À lire aussi | Lupano et Itoïz sur Le loup en slip: « Mettre Donald Trump en slip, ce serait rassurant »

À lire aussi | Les vieux fourneaux reviennent, francs à la relance (économique) et prouvant qu’il n’y a pas d’âge pour jouer les apprentis sorciers

À lire aussi | Image de la Femme, pollution des océans et inquiétudes pour leurs retraites, la relecture de Valérian et Laureline par Lupano et Lauffray est canon !

Résumé de l’éditeur : L’hiver arrive, il neige, il fait froid… Grognon, le loup répète sans cesse qu' »on se les gèle » ! Mais que peut-il donc bien se geler, lui qui est toujours en slip ? Les habitants de la forêt vont vite devoir le découvrir s’ils ne veulent pas que leur compagnon redevienne le grand méchant loup qui les terrorisait autrefois !

© Lupano/Itoïz chez Dargaud

C’était bon pour une fois, l’honneur du loup était sauf dans sa première aventure envers et contre tous mais voilà que tout est à recommencer dans ce deuxième opus. L’instinct semble avoir rattrapé le carnassier au slip ligné et sa réputation le précède. Hagard et pieds nus dans la neige, le prédateur tranche… avec la ferveur des préparatifs festifs. Que les garde-mangers des honnêtes commerçants florissants en goudas ou en pains du jour soient pleins, ça laisse froid notre canidé que se les gèle… méchamment. Alors, comme on le craint et qu’on veut surtout le calmer, le village (qui n’a apparemment pas tout à fait compris la leçon du premier album) lui envoie ses âmes damnées et chétives avec non pas de la myrrhe, de l’encens et or mais petite laine, chaussette et bonnet. Comme des sacrifices à de terrifiants dieux antiques. Et arrive ce qui doit arriver : les boucs émissaires (qui sont d’ailleurs plus des lapins et des cochons) ne seront pas recrachés par la nuit dans cette forêt hostile. De quoi augmenter la psychose qui pointe un seul coupable, on vous laisse deviner lequel.

© Lupano/Itoïz chez Dargaud

Plus encore que leur premier tome, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz adoptent les codes des fables et contes comme les Trois petits cochons en jouant cette fois de répétitions avec toujours la même issue fatale (?) aux personnages envoyés en mission suicide. Comme quand le loup (encore lui, ou un aïeul plutôt) soufflait de manière surpuissante sur les maisons des petits cochons qui auraient mieux fait de s’unir plutôt au lieu de se la jouer perso !

© Lupano/Itoïz chez Dargaud

Alors ici, le loup ne souffle pas, ne vente pas (ce n’est pas si évident quand vous avez des stalact- et -gm-ites qui prennent dans votre bouche. Mais il tempête, le loup. Ça, oui, pour tempêter, il tempête. Et il a de bonnes raisons. Encore une fois, on réintègre notre âme d’enfant qu’on avait peut-être perdu un peu pour se laisser embarquer dans l’histoire et le propos de ces deux raconteurs humanistes qui appellent à un peu de bon sens face au chacun pour soi, chacun chez soi. Toujours en prenant soin de contrecarrer les apparences avec ce qu’il faut de génie pour que petits comme grands n’y voient que du feu.

© Lupano/Itoïz chez Dargaud

Et, cerise sur le gâteau, ces vieilles canailles de Vieux Fourneaux s’invitent, en spectateurs plus ou moins attentifs de ce théâtre animalier qui ressemble comme deux gouttes d’eau à leur monde plus ou moins en perdition, juste avant de refermer l’album (comme les post-génériques des films Marvel).

Série : Le loup en slip

Tome : 2 – Le loup en slip… se les gèle méchamment

Scénario : Wilfrid Lupano

Illustrations et couleurs : Mayana Itoïz (Page Facebook)

Avec la participation de : Paul Cauuet

Genre : Fable, Humour, Jeunesse

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 40

Prix : 9,99€

Date de sortie : le 10/11/2017

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.