Texas insuffle de l’espoir et semble nous dire que le bonheur ne s’achète pas mais qu’il est celui que nous créons

Si je vous dis Texas, ça vous évoque quoi ? Le deuxième état des Etats Unis le plus vaste après l’Alaska ? Oui sans aucun doute, mais Texas c’est aussi un groupe de pop britannique fondé en 1985 à Glasgow en Écosse et emmené par la charismatique Sharleen Spiteri. Depuis presque 30 ans, Texas connaît un joli succès et leur nouvel album en date Jump On Board n’a pas déçu, à l’image d’une Sharleen Spiteri toujours resplendissante et bourrée d’énergie.

Texas © Jean-Pierre Vanderlinden

C’est dans un Forest National agencé en configuration « club » (exit les balcons) que le groupe avait donné rendez vous à ses fans, le 14 novembre.

En avant programme nous avons eu droit à Hightre, duo mec-fille étonnant, avec une chanteuse à la voix charmante. Le duo nous a proposé des compositions électro-guitare convaincantes teintées 80’s et une sympathique cover du « Boy’s Don’t Cry » de The Cure qui augurent d’un bel avenir pour un groupe que l’on continuera à suivre du coin de l’oeil assurément.

Texas © Jean-Pierre Vanderlinden

Mais c’est bien sûr pour Texas que le public a fait le déplacement et il n’a pas été déçu. Dès les premiers accords de « The Conversation », Sharleen et ses musiciens donnent le ton, ils sont venus pour faire la fête et pour nous donner du bon temps. Sharleen sautille, harangue son public, cours d’un coté à l’autre de la scène, et vocalement, à 50 ans, elle reste irréprochable.

Texas © Jean-Pierre Vanderlinden

Les meilleures choses sont celles que l’on partage semble nous dire la chanteuse native de Glasgow par son attitude. En ces temps obscurs et difficiles pour beaucoup, le groupe insuffle de l’espoir et semble nous dire que le bonheur ne s’achète pas mais qu’ il est celui que nous créons. L’amour qu’il reçoit du public semble être le moteur du groupe, et ça va se ressentir tout au long du show avec cet esprit de partage omniprésent sur des titres célèbres comme « In Our Lifetime », « Summer Son » , « I Don’t Want A Lover » , « Black Eyed Boy » ou « Say What You Want » repris en choeur par la foule.

Texas © Jean-Pierre Vanderlinden

En rappel, nous avons eu droit à « Inner Smile » et à un  » Suspicions Mind  » toujours aussi efficace pour clôturer un concert impeccable et purement jouissif. Du beau boulot, même si dans le cas de Texas on peut parler de tout sauf de boulot , le groupe témoignant d’une joie d’être sur scène si intense qu’elle en est indiscutablement communicative. Bravo !

Texas © Jean-Pierre Vanderlinden

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka Jprockbruxelles

Setlist Texas Forest National le 14.11.2017.

Young Hearts Run Free 
(Candi Staton song)
* The Conversation
* Halo
* Let’s Work It Out
* When We Are Together
* Tell That Girl
* Everyday Now
* Thrill Has Gone
* In Our Lifetime
* Can’t Control
* Tired of Being Alone 
(Al Green cover)
* So Called Friend 
(with audience members)
* Summer Son
* Midnight
* In Demand
* I Don’t Want a Lover
* Black Eyed Boy
* Say What You Want
Encore:
* Inner Smile
* Suspicious Minds 
(Mark James cover)

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s