L’homme qui en savait trop : une plongée dans la vie d’Alan Turing, père du transhumanisme

Alan Turing est le père de l’informatique. Sans lui, notre environnement actuel ne serait pas celui que nous connaissons. « L’homme qui en savait trop » nous plonge dans la vie de mathématicien, ce logicien et cet informaticien de génie. Un génie dont la mort est plus que suspecte…

À lire aussi | Alan Turing, un esprit brillant condamné aux oestrogènes

Dans le futur (nous n’avons pas la date précise), le patron de Google discute avec l’intelligence artificielle en charge de régler les problèmes du monde. Mais IA n’a plus qu’une seule obsession : réhabiliter la mémoire de son père spirituel : Alan Turing. La version officielle relate qu’il a été retrouvé mort, une pomme empoisonnée croquée sur sa table de nuit. Steve Jobs (quoiqu’il ait démenti ultérieurement cette version) s’en est inspiré pour son logo.

Une enquête commence pour rechercher tous les dossiers non encore numérisés dans ce monde où la machine est omniprésente. À l’aide de la réalité augmentée (ou virtuelle), l’IA nous entraîne dans la vie d’Alan Turing, afin de découvrir comment il est réellement mort.

Alan Turing est souvent méconnu du grand public mais il a pourtant joué un rôle décisif dans la victoire des alliés durant la seconde guerre mondiale. En cassant les codes de la machine Enigma (qui servait aux Allemands pour crypter leurs messages), il nous a permis de nous libérer dans l’envahisseur nazi.

Sa machine créée dans ce but (machine de Turing ou Bomb) est le premier pas dans le développement de computer électroniques ou cerveaux électroniques.

Ce livre est écrit à quatre mains. Mais quelles mains ! Laurent Alexandre est médecin et expert dans les nouvelles technologies médicales. David Angevin quant à lui est journaliste, romancier et spécialiste des nouvelles technologies.

Les auteurs nous proposent leur vérité (appuyée par leurs grandes expertises) sur la vie et la mort d’Alan Turing. Un roman conçu comme un thriller historique, que l’on ne peut pas lâcher et dont on ressort plus intelligent. Une vraie belle découverte, émouvante, sensible et intelligente.

Titre : L’homme qui en savait trop

Auteurs : Laurent Alexandre et David Angevin

Genre : Thriller, Historique, Biographique

Éditeur : Robert Laffont

Nbre de pages : 332

Prix : 19€

Date de sortie : le 02/01/2015

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s