Crimes Gourmands à Lyon : un serial killer pousse le bouchon un peu trop loin

Les fins gastronomes vont en avoir l’appétit coupé, ne voilà-t-il pas qu’un serial-killer culinaire dépeuple les bouchons bien connus de Lyon. Rattrapé par la sauce meurtre, voilà que quelques grands chefs de hauts-lieux de la gastronomie lyonnaise sont retrouvés étouffés. Et quand la police piétine, un peu, c’est à la journaliste spécialisée dans les métiers de l’assiette gourmande et à son photographe que revient la lourde tâche d’éclaircir ce mystère.

© Raven/Chetville/Quaresma chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Laure Grenadier est une jeune rédactrice en chef d’un magazine culinaire. Accompagnée de son photographe, elle se rend à Lyon pour y réaliser un reportage sur les bouchons et sur leurs tenanciers. À son arrivée, elle apprend que l’un de ses contacts a été retrouvé assassiné par étouffement dans son établissement. Un second crime perpétré sur le même mode opératoire la décide à mener son enquête…

© Raven/Chetville/Quaresma chez Delcourt

Petits meurtres à l’étouffée, c’est sans doute le premier volume d’une nouvelle série chez Delcourt, baptisée Crimes gourmands. Si l’intitulé surplombe le titre sur la couverture, cette collection existe déjà bel et bien en romans, signés de la plume de Noël Balen et Vanessa Barrot. Petits meurtres à l’étouffée initie donc une vague d’adaptation de ces polars qui ne font pas la fine bouche. Après tout, le vin avec son sang de la vigne (tiens, tiens, derrière cette série, on retrouve aussi Balen), alors pourquoi ne pas explorer l’arrière cuisine du polar qui prend les chef-coq pour les dindons de la farce.

© Raven/Chetville/Quaresma chez Delcourt

À vrai dire, je n’ai jamais été à Lyon, et si j’ai entendu parler de ses bouchons, c’est par la voix de gourmets (à l’alimentation comme à l’imitation) de Laurent Gerra. Tout comme, je n’ai jamais lu les romans de Noël Balen et Vanessa Barrot. Je ne peux donc que juger cet album concocté par Raven, Chetville et Antoine Quaresma. Et de la toque du chef surgit une plutôt bonne surprise. D’une part parce que cette enquête qui prend formes et cases joue les greeters de luxe. Le lecteur devient touriste et Chetville se sert de son trait comme guide touristique pour explorer quelques facettes de ce Lyon sous tous les angles. Antoine Quaresma y joue la sobriété des couleurs tout en donnant impact et contrastes aux dessins de Chetville. On voit mais on lit aussi quelques infos disséminées pour mieux comprendre l’ambiance de la ville et l’importance capitale que revêtent les fumets alléchants d’un bout à l’autre de l’ancienne capitale des Gaules.

© Raven/Chetville/Quaresma chez Delcourt

Mais trêve de divagation, les casseroles sifflent et nous rappellent à l’ordre : on a un meurtre sur les bras. Et bientôt un autre, et encore un autre. Et, habitués que nous sommes à la série des Meurtres à… diffusés sur France Télévisions, des épisodes qui rivalisent parfois de clichés et de facilité, on était en droit d’avoir un peu peur avec cet album. Il n’en est rien et l’enquête proposée par le trio se tient bien, ne relâche ni la tension ni les indices qui pourraient trop facilement nous mettre sur la piste de l’assassin. Le diable peut être à la sauce mais aussi dans les détails, et quand vient le dénouement, on se rend compte que trop occupé à saliver sur les menus proposés, on n’avait rien vu venir. Voilà un bon coup de fourchette, délicieux.

Série : Crimes gourmands

Titre : Petits meurtres à l’étouffée

D’après le roman éponyme de Noël Balen et Vanessa Barrot chez Fayard

Adaptation : Raven

Dessin : Chetville

Couleurs : Antoine Quaresma

Genre : Enquête, Polar

Éditeur : Delcourt

Collection : Machination

Nbre de pages : 56

Prix : 14,95€

Date de sortie : le 22/02/2017

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s