Magic 7 se frotte intelligemment à des monstres qui n’ont rien à envier aux Godzilla et autres Pokémon et ça décoiffe

Pour Le retour de la bête, le troisième tome de Magic 7, la série au rythme phénoménale et qui comptera quasiment quatre albums en un an, Kid Toussaint, Rosa La Barbera et Giuseppe Quattrocchi semblent enfin décidés à lever un peu le voile sur l’origine des pouvoirs des six pré-adolescents qui pourraient bien sauver le monde, un de ces quatre. Mais s’ils sont six mages, la question perdure : qui est le septième ?

Vous avez loupé un épisode ? Avant de continuer la lecture, on vous rafraîchit la mémoire : Magic 7, « contre tous » mais avec les arguments de la séduction et du renouveau

Y’a d…u Rembrandt dans l’air dès le storyboard de Geoff! @ Toussaint/Geoff chez Dupuis

Résumé de l’éditeur : Léo, le spirite, n’a qu’un but : trouver le septième mage ! Grâce aux révélations d’Alice, la devineresse, il sait que c’est quelqu’un qu’il a déjà rencontré et qu’il porte vraisemblablement une tache de naissance comme les six autres. Alice fait une autre prédiction : l’un des cinq rencontrera l’enchanteur le mercredi suivant. Chacun suit alors ses intuitions et tente de provoquer des rencontres qui semblent totalement fortuites avec son suspect favori. L’enchanteur, ignorant tout de son pouvoir, laisse de curieuses créatures sur son passage, aidant bien involontairement les six à le trouver. Une course contre la montre est alors lancée, car une terrifiante et gigantesque bête a envahi la ville et détruit tout sur son passage…

© Toussaint/La Barbera/Quattrocchi/Mengozzi/Marcora chez Dupuis

Comment ça la bête est de retour? De un, on ignorait qu’elle existait, de deux, comment peut-elle être de retour si nous ne l’avons jamais rencontrée. On ne sait même pas à quoi elle pourrait ressembler. Et la couverture de ce troisième tome ne nous aide pas follement, la bête serait-elle ce tout petit lézard-mutant ? On n’y croit guère. Sous des dehors aussi facétieux que cruels, Kid Toussaint n’a pas son pareil pour attiser l’envie d’en savoir plus. Et si l’auteur nous confiait savoir où il allait et avoir quelques longueurs d’avances dans l’intrigue de sa saga (dont il écrit actuellement le septième tome), force est de constater qu’au fil des deux premiers albums fort bien menés, le scénariste namurois n’avait pas boudé son plaisir de nous faire patienter, nous laissant carrément dans le flou.

© Toussaint/La Barbera/Quattrocchi/Mengozzi/Marcora chez Dupuis

Cette fois, ça y est, les choses sérieuses semblent s’embrayer et on en apprend plus sur l’histoire ancestrale des dons de nos héros, des pouvoirs fantastiques et puissants qui seraient le fruit de l’union d’un ange et d’un démon. Des capacités surhumaines qui pourraient s’avérer dévastatrices si elles étaient utilisées à mauvais escient. Mais plus loin que la conscience et la maîtrise de ces dons (ce que s’efforcent de faire nos six jeunes héros), le danger guette peut-être encore plus dans l’inconscience et le non-contrôle de ces facultés. Et il semblerait que l’encore inconnu qui fera figure de septième mage ne se soit pas encore rendu compte des horribles conséquences de ces actes quotidiens et néanmoins (et désormais) magiques : ainsi semble-t-il libérer d’infernales créatures qui risquent bien de tétaniser la ville, ou pire, l’anéantir. Une véritable arme de destruction massive qui ne tient qu’à son imagination.

Le storyboard du monstre par Geoff @ Toussaint/Geoff chez Dupuis

Jouant malicieusement de références allant de Transformers aux Pokémon, c’est un scénario taillé sur mesure que Kid Toussaint « jette » en patûre au talent de Rosa La Barbera et Giuseppe Quattrocchi. Le résultat final n’a rien à envier à un Kong ou à un Godzilla et permet au quintet (n’oublions pas Francesca Mengozzi et Giovanni Marcora à l’oeuvre aux couleurs détonantes) de tâter, sans modération, du monstre de bien beau calibre. Pendant ce temps-là, l’histoire avance et se révèle de plus en plus prenante.

© Toussaint/La Barbera/Quattrocchi/Mengozzi/Marcora chez Dupuis

Notons, que le quatrième tome, Vérités, sonnera en quelque sorte l’interlude. Sans négliger le fil rouge qui suit Léo et ses amis, cet album conviera quelques autres auteurs pour plonger dans la mythologie de la série par le biais de sept histoires courtes intégrées dans la narration. Participeront José Maria Beroy, Denis Bodart, Clarke, Benoit Ers, Chris Evenhuis, Jheremy Raapack et Roc Upchurch et des coloristes comme Hamo ou José Villarrubia. Notons encore que les aventures de Léo seront, cette fois, dessinées par Kenny Ruiz. Excusez du peu. Et en plus, vous avez même droit à une petite preview :

Série : Magic 7

Tome : 3 – Le retour de la bête

Scénario : Kid Toussaint

Storyboard : Geoff

Dessin : Rosa La Barbera et Giuseppe Quattrocchi

Couleurs : Francesca Mengozzi et Giovanni Marcora

Genre : Fantastique

Éditeur : Dupuis

Nbre de pages : 48

Prix : 9,90€

Date de sortie : le 31/03/2017

Extraits : 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s