Attention génie ! Alex Cameron, enfant bâtard né d’un coït entre Nick Cave et Suicide

Après une carrière de frontman maudit et quelques albums confidentiels avec Seekae, son premier groupe, Alex Cameron sortait, une première fois, en 2014 et quasi dans l’anonymat, «Jumping the Shark », album mortel de huit titres qui constitue son premier effort solo. La seconde vie fut la bonne.

Deux ans plus tard en août 2016 « Jumping The Shark » revit une seconde fois, cette fois chez « Secretly Canadian » (le label d’Anohni et The War on Drugs) qui lui apporte une plus grande exposition médiatique. Car, cette fois, la presse accueille avec enthousiasme cet opus très influencé par son idole : Alan Vega.

Alex Cameron nous y démontre son attrait pour l’écriture de petites chroniques allumées portées par une musique synth-pop minimaliste. Mis en scène dans quelques clips étonnants et classieux, le longiligne Alex au charisme évident se déhanche avec sensualité sur des titres comme « Mongrel » ou « She’s Mine »… et la magie opère !

Mes chansons touchent les gens dont la vie n’est qu’une constellation de tragédies microscopiques

En effet, sa voix grave nous conte une société humaine décadente qui va mal.

Jumping the Shark » est un album sombre et tragique d’une dramaturgie exceptionnelle mais qui génère chez l’auditeur un réel plaisir d’écoute, voire même une jubilation. Un grand disque resté trop longtemps dans l’ombre qu’il ne vous reste plus qu’à découvrir et à placer avec vos albums favoris dans la lumière de vos étagères poussiéreuses. Car Alex Cameron is born again and well !

Artist : Alex Cameron

Label: Secretly Canadian

Album: Jumping The Shark (19.08.16)

Single: Mongrel

Site internet

Page Facebook

Ecoutez « Jumping The Shark « sur Apple Music : https://itunes.apple.com/us/album/jumping-the-shark/id1115881920

Alex Cameron sera en concert aux Nuits Botanique le 19.05.2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.