FANTØME a hanté le Central !

Connaissez vous FANTØME ? Né des cendres de Reverse Strip en 2011 le combo bruxellois formé de Sam Hugé (chant et guitare), Olivier Desenfans (guitare) , Nikolã Dw (basse) et Felix Trossat (batterie) présentait mercredi soir son premier album « Victoires et Vanités » au Café Central, à quelques pas de l’AB.

Après un premier jet annonciateur sous la forme d’un EP intitulé « Dixit Dominus », voici enfin l’heure du premier opus enregistré dans le désert… belge du sud de la Belgique sous la houlette des ingénieurs du son Jeremy Trossat et Victor Fernandez Martinez.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Ce premier effort voit le jour ce 8 mars, distribué par Freaksville Records l’excellent label de Benjamin Schoos. Mais ce soir les quatre musiciens sont là aussi pour en découdre et rappeler à chacun qu’ils sont un putain de bon groupe live et qu’ils n’ont pas volé leur victoire au concours tremplin des Francofolies de Spa en 2014.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Dès les premiers riffs, c’est une belle énergie qui se dégage d’un quatuor qui, au vu de ce qu’ils démontrent, ce soir possède un énorme potentiel. La voix de Sam Hugé, géant filiforme au charisme évident, est d’une efficacité redoutable sur des compos qui n’ont rien à envier à celles d’un Bashung ou d’un Axel Bauer dont le groupe revisite d’ailleurs le classique « Cargo de Nuit » sur disque comme sur scène.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Tout ça sent bon l’enthousiasme la sueur et le rock, celui qui s’inspire des Ramones, des Kinks , de Trust ou de Téléphone. Malgré l’exiguïté des lieux, le band parvient néanmoins à se lâcher et nous déroule un set basé en grosse partie sur son nouvel album. La section rythmique , avec un Félix Trossat déchaîné aux drums, se pose en charpente solide permettant aux guitares de s’exprimer avec rage sur des brûlots comme « Que Nous Cachent les Glaces » , « Ether » , « Par le Feu » , « Venin », « MDMA » , « Bande à Part « ou l’addictif « Rien ne me Résonne ».

© Jean-Pierre Vanderlinden

En tout, un peu plus de soixante minutes de concert et quatorze titres d’un rock brûlant et rageur qui ne vous laisse pas de marbre. Vous voilà donc prévenus, tendez l’oreille et la bonne et courrez les voir en live, car mon petit doigt me dit que ce Fantôme là n’a pas fini de nous hanter…

http://fantome-be.com/index.php?page=home
https://www.freaksvillerec.com/album/victoire-et-vanit-s

Texte et photos : JP Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER.

Setlist:
Par le Feu
MDMA
Quand on se Sublime
Venin
Retiens Moi
Cerné
Que Nous Cachent les Glaces
Fantøme
Empyr
Cargo de Nuit ( éprise Axel Bauer)
Sinistre
Rien Ne Me Raisonne
Encore :
Ether
Bande à Part

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s