Fouché : destin dantesque d’un homme qui n’avait rien à perdre, si ce n’est… la tête

Continuant sur sa lancée de récits historiques et retraçant l’Histoire de la France à travers l’un ou l’autre personnage, les éditions Les Arènes s’attaquent cette fois, avec Nicolas Juncker et Patrick Mallet, à prêter un peu plus de vie à Joseph Fouché pour qu’il cristallise l’histoire chaotique de l’après-révolution. 

À lire aussi | Les bulles et les cases des Arènes au porte-à-porte de l’Histoire

© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes
© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes

Résumé de l’éditeur : Figure politique incontournable de la Révolution à la Restauration, Fouché pourrait incarner à lui seul les fantastiques bouleversements que traverse la société française en quelques années. Ce premier tome, Le Révolutionnaire, est consacré à ses débuts sous la Révolution française. Jeune professeur de physique, Joseph Fouché s’enflamme pour la politique et s’engage, jusqu’à être élu député à la Convention de Paris en 1792. Siégeant avec les Girondins, considérés comme « modérés », Fouché surprend immédiatement l’assemblée en votant la mort de Louis XVI…

© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes
© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes

Obscur professeur de physique à la tonsure toute acquise à l’obtention d’une bourse, Joseph Fouché avait déjà un sens de l’objectif à atteindre par tous les moyens. Mais qui aurait pu dire qu’il gravirait à vitesse grand V les marches du pouvoir et qu’on retiendrait son nom. Pour avoir, en deux mots secs et irrémédiables, voté la mort de ce bon « Gros Louis ». Et même s’il dût pour cela se mettre à dos les siens girondins, Joseph Fouché témoignait ainsi de sa conscience d’un vent changeant qui allait balayer le paysage politico-historique français. Entièrement acquis à la cause de la révolution et d’une bonne répartition des richesses honteusement retenues par quelques riches, Fouché n’aura de cesse de saigner les opposants de la république. Non content d’observer les phénomènes de la science, Fouché participait désormais à frapper de son sceau de petit professeur de l’Oratoire de Nantes et à amorcer une Histoire qui ne serait jamais plus la même en France.

© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes
© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes

Si bien résumé en quatrième de couverture par l’historien Emmanuel de Waresquiel, la série lancée par Nicolas Juncker et Patrick Mallet sous le nom de Fouché (prouvant s’il le fallait qu’un seul nom, et il n’y en a pas que pour Voldemort, peut provoquer l’effroi et la fascination) propose de parcourir les différentes vies de l’homme qui mena un mano a mano d’enfer avec L’incorruptible Maximilien de Robespierre. Des vies qui ne tenaient qu’à un fil tant Fouché passa à un rien de la guillotine. C’était sans compter la ruse et les ressources d’un gars venu de rien et n’ayant rien à perdre si ce n’est… la tête.

© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes
© Juncker/Mallet/Croix aux Éditions Les Arènes

Rythmé par les portes auxquelles on tambourine vaillamment, par les détonations des petits canons, par un orage d’enfer et parsemé des cendres d’un bûcher sur lequel on a sacrifié des milliers de livres, propulsé par les couleurs de Laurence Croix, Le révolutionnaire est remarquable tant dans son déroulé que dans la forme délivrée par Patrick Mallet dont l’expressionnisme fait des ravages. Et dire qu’à la fin de ce premier tome, on n’en est encore qu’au début de la carrière de Fouché.


fouche-nicolas-juncker-patrick-mallet-tome-1-le-revolutionnaire-couverture-2Série :
Fouché

Tome : 1 – Le révolutionnaire

Scénario : Nicolas Juncker

Dessin : Patrick Mallet

Couleurs : Laurence Croix

Genre : Histoire, Biographie, Politique

Éditeur : Les Arènes

Nbre de pages : 56

Prix : 15€

Date de sortie : le 18/01/2017

Extraits :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s