[Diaporama] Vincent Bal rend toute leur noblesse aux ombres et en fait danser la magie

On vous parlait d’ombre, dernièrement, et ça nous a mis l’eau à a bouche. Comme cet artiste mystérieux qui fait un joli buzz sur internet et répand un peu plus ses ombres. Vincent Bal, il n’est pas si mystérieux. Jusqu’à maintenant, c’est sur les écrans que le grand public avait pu le découvrir avec Brabançonne, un film qui proclamait l’union et l’harmonie sacrée (quoique…) dans une comédie fanfaronnante. Vincent Bal en était le réalisateur, un des hommes de l’ombre, donc. Une atmosphère qui semble bien lui plaire. Car tout seul comme un grand, il anime son petit monde fait de voleurs, d’hommes importants, de renard et de tout plein d’autres choses. Le tout uniquement fait avec du bric et du broc et un jeu de lumière… magique?!

©Vincent Bal sur Shadowology
©Vincent Bal sur Shadowology

Un grand malabar, un petit ramolo, un cuisinier qui fouette, un rhinocéros pas si féroce, une lolita-coquillages, un évadé rattrapé, un ET en légume… Au vu de cet univers tentaculaire et infini, on peut dire que Vincent Bal en a dans la caboche! Fort de près de quinze ans derrière la caméra et les projecteurs, c’est une drôle d’idée, un surplus d’univers qui a saisi ce Gantois créatif à mort. Passionné de l’image en mouvement, il s’est arrêté pour se consacrer à l’image fixe… qui fait pourtant son chemin. Comme il l’explique sur sa page Facebook, la bien-nommée Shadowology, cela l’a pris avec un bête gobelet à thé, du plastoc’ éphémère auquel Vincent a voulu ajouter une signification… intemporelle.

https://www.facebook.com/doodleballs/
https://www.facebook.com/doodleballs/

Oh, pas grand-chose, quelques traits sur une page, deux yeux, une bouche, incomplet sans rien pour les lier. Sauf qu’il ne faut jamais galvauder l’intérêt de la lumière. Et projetée judicieusement sur le gobelet de Vincent, voilà qu’un petit miracle se crée. Les trait inanimé de la feuille prennent forme et vie, trouvent un corps.

https://www.facebook.com/doodleballs/
https://www.facebook.com/doodleballs/

Naturellement, cela marchait tellement bien que Vincent Bal ne s’est pas limité au récipient à thé et a commencé à varier les plaisirs et les objets: une casserole, des lunettes, une loupe, une bogue de marron, un emballage bon pour la poubelle (comme disait Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »), des objets de saison (des feuilles mortes, un p’tit renne pour Noël) et, enfin, une bague pour sceller à jamais l’union entre l’ombre et la vie. Exploration de ce monde secret, insoupçonné et pourtant si intrigant.

https://www.facebook.com/doodleballs/
https://www.facebook.com/doodleballs/

Ça se passe sur Shadowology, petite galerie pour vous encourager à aller la liker!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s