Benjamin Blackstone, un Inception livresque ambitieux et un crossover totalement fou

Dans la rentrée littéraire et bédéphile, nous étions un peu passé à côté du premier tome des Aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone créé sous la convergence des talents de François Rivière, Nicolas Perge et Javier Sanchez Casado. À vrai dire, inspirés par la couverture mêlant dragon, pirates, brigands indiens et oiseaux de mauvais augure, nous avions commencé la lecture un soir de grande fatigue. Trop que pour ne pas nous endormir dessus et le ranger, le matin venu, au rang des mauvais souvenirs. Mais pas si vite, il était resté sur notre pile de livres à lire et on y a replongé, ce week-end. On a bien fait.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Résumé de l’éditeur: Des mystères de l’Inde aux légendes nordiques, le jeune et téméraire Benjamin Blackstone plonge avec Lord Schenbock au cœur d’un tourbillon où l’imagination n’a plus aucune limite !

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Comme le veut le stéréotype qui prête à l’aventure, Benjamin est orphelin depuis peu, ses parents sont décédés dans un accident dont on ne sait rien. Et depuis, c’est la rupture. Quittant le pays des kangourous où il est né, le voilà projeté dans l’Angleterre victorienne, et pas n’importe où: le manoir du regretté Lord Schenbock qui sert aujourd’hui aux réceptions huppées et frivoles de la tante de Benjamin, actrice à ce qu’il paraît.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Et tandis que la fête bat son plein, c’est une étrange mélodie pianistique qui attire irrésistiblement Benjamin. Un inconnu joue du piano. Problème: seul Benjamin peut le voir. Serait-ce Lord Schenbock? Celui-là même qui va entraîner le jeune garçon et Charmante (le chien qui ne parle pas dans la réalité mais se révèle être une véritable pipelette une fois happée par un livre) dans une fantastique échappée de livres en livres, entre Kipling, Wells et Stevenson.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

On connaît les spin-off, les prequels, les sequels mais les crossovers ne sont jamais en reste. Répandus dans les comics (La ligue des Justiciers, Batman vs. Superman, The Avengers, Superman et Tarzan, Marvel et Evil Dead et tant d’autres) et les séries télévisées américaines (Même Magnum a accueilli Arabesque!), un peu moins dans le cinéma (Space Jam, Les Mondes de Ralph, Qui veut la peau de Roger Rabbit, La ligue des Gentlemen extraordinaires…) et faisant même une percée dans l’univers des séries télé à la française (sur France 2, le Commissaire Magellan a croisé Mongeville) les crossovers étaient beaucoup plus rares dans le monde de la bande dessinée au sens où les Européens l’entendent. Étaient, car la tendance semblent peu à peu s’inverser. Ainsi, a-t-on vu récemment Sherlock Holmes croiser Mr. Hyde.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Et voilà que le tandem emmené par François Rivière (l’anglophile qu’on ne présente plus) et Nicolas Perge (un réalisateur expérimental et touche-à-tout qui signe sa première BD) associé à Casado viennent y apposer leur grain de sel avec une série au potentiel assez dingue. Ainsi, Lord Schenbock, à peine habitué à sa condition de revenant, se retrouve-t-il coincé dans sa bibliothèque. Le seul endroit où il peut errer en rond. En rond? Notez qu’il y a les livres et qu’ils sont autant de portes ouvertes sur d’innombrables aventures. Et le petit Benjamin Blackstone va lui donner un compagnon de jeu plutôt plaisant. Mais les dangers sont nombreux.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Se servant d’un thème qui nous rappelle le film mêlant animation et prises de vues réelles, Richard au pays des livres magiques, le trio de Benjamin Blackstone bâtit un premier opus original à la frontière des genres. Un joyeux mélange qui fait intervenir les machines de la Guerre des Mondes et les pirates de L’île au trésor dans le Kim et Le livre de la jungle de Rudyard Kipling. Sans oublier l’apport des nains des légendes nordiques et d’un dragon qui n’a rien à envier aux contes de fées.

Recherches © Casado
Recherches © Casado

Alors, c’est vrai qu’il faut un temps d’adaptation à cette histoire sacrément iconoclaste, mais il n’y a ni péril en la demeure littéraire ni aucun sacrilège, les rouages entre les différentes oeuvres exploitées sont bien serrés et force est de constater que tout fonctionne. Plus songe que cauchemar, cette île de la jungle brille par son imprévisibilité totale et sa folie. Une folie servie sur un plateau par le trait de Javi Casado, dont c’est la première bande dessinée (et on attend aussi son Monde après Lennon) après des expériences de graphiste, d’illustrateur et de directeur artistique. Rappelant un peu le dessin d’un Yoann ou d’un Craig Thompson, Casado est autant à son aise pour jongler entre les paysages et les décors que pour insuffler l’action à l’excellente surprise qu’est ce premier tome.

© Rivière/Perge/Casado chez Casterman
© Rivière/Perge/Casado chez Casterman

Jamais too much, Benjamin Blackstone est un « Inception livresque » qui rejoint les autres créations récentes de Casterman comme Les lames d’Apretagne ou Boca Nueva au rang des tentatives créatives plus que réussies.

benjamin-blackstone-t-1-lile-de-la-jungle-riviere-perge-casado-couvertureSérie: Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone

Tome: 1 – L’île de la jungle

Scénario: François Rivière et Nicolas Perge

Dessin et couleurs: Javier Sanchez Casado

Éditeur: Casterman

Genre: Aventure, Fantastique

Nbre de pages: 48

Prix: 13,95€

Date de sortie: le 31/08/2016

Extraits et bonus:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s