Les masques et la plume, to be or not to be, Blake et Mortimer sur les traces du mystère Shake-Speares

Remis du fiasco du Bâton de Plutarque, Blake et Mortimer repartent inlassablement vers de nouvelles aventures. Moins trépidantes mais plus érudites, cette fois. Car Yves Sente et André Juillard se sont mis en tête de fêter non pas un (les 70 ans de Philip et Francis) mais deux anniversaires. Et si, a priori, le titre ne nous avait pas vraiment mis sur la voie, les premières planches nous ont mis la puce et la pièce à l’oreille: le Testament de William S. est un bien bel hommage à le seul et l’unique Shakespeare. L’unique? Quoique…

En bonus: un extrait d’un des prochains album en fin d’article!

Résumé de l’éditeur: Nos héros les plus british mènent l’enquête sur le plus british des dramaturges: William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l’Angleterre et l’Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres. Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park.

© Sente/Juillard/Demille chez Dargaud
© Sente/Juillard/Demille aux Éditions Blake et Mortimer

Diviser pour régner, sans doute l’expression n’a-t-elle jamais autant convenu pour un album de Bande Dessinée. Dans Le Testament de William S., c’est devenu une habitude chez Sente et Juillard, Philip et Francis mènent leurs petites affaires chacun de leur côté. Mieux! Par un parallèle temporel insoupçonné, si l’on remonte près de 350 ans en arrière, nous tomberons sur deux êtres, l’un campagnard, l’autre de prime noblesse, qui pourraient bien former à deux le vénéré… Shakespeare, contre vents et tempêtes, peu importe ce que pensent leurs proches. Shakespeare, une identité littéraire bicéphale. To be or not to be… schizophrénique. Cela vaut bien un trait d’union, Shake-Speares (William Shake, le campagnard – Guillermo Da Spiri, le voyageur).

© Sente/Juillard chez Dargaud (Visible dans l'Héritage Jacob, 9ème tome de Autour de Blake et Mortimer)
© Sente/Juillard aux Éditions Blake et Mortimer (Visible dans l’Héritage Jacob, 9ème tome de Autour de Blake et Mortimer)

S’introduisant dans la brèche laissée béante par le mystère qui entoure l’auteur(s) de Roméo et Juliette, Yves Sente et André Juillard ne confondent pas la fiction et la réalité, et s’ils s’inspirent de deux ou trois grandes lignes de la (prétendue) vie du dramaturge, pas question de privilégier l’une ou l’autre piste fiables selon les experts de Shakespeare comme l’avait fait avec brio le film Anonymous de Roland Emmerich. Le mieux est donc d’inventer, de créer, tout en dispersant quelques références (Edouard de Vere, par exemple, l’un des noms qui revient le plus quand on cherche à attribuer la paternité de l’oeuvre de Shakespeare à un de ses contemporains).

© Sente/Juillard/Demille chez Dargaud
© Sente/Juillard/Demille aux Éditions Blake et Mortimer

Un bond en avant, un bond en arrière, le duo d’auteurs a trouvé un excellent mécanisme pour remonter le temps et placer nos deux héros (qui trouvent renforts chez d’autres personnages venus en one-shot ou nous rappelant le souvenir de précédents albums) sur l’échiquier d’une chasse au trésor géante, entre Stratford, Venise ou encore Vérone. L’enjeu est de taille: mettre la main sur une pièce totalement inédite du père de Roméo et Juliette et, par la même occasion, mettre un terme à la querelle (parfois meurtrière) que se livrent depuis des luxes Oxfordiens et Stratfordiens. Sans compter que d’autres personnages plus ou moins malveillants entendent bien se tailler la part du lion. Comme… Olrik qui, en prison, téléguide ses sbires en vue d’accomplir de noirs desseins.

© Sente/Juillard/Demille chez Dargaud
© Sente/Juillard/Demille aux Éditions Blake et Mortimer
© Sente/Juillard
© Sente/Juillard

Les hommes qui parlent le moins sont les plus vaillants” disait le dramaturge. Alors Blake et Mortimer sont sans doute moins vaillants, sur ce coup-ci, mais pas dépourvu de qualités pour autant. C’est vrai qu’il y a à lire dans ce nouveau tome. Beaucoup à lire. Et n’en déplaise à ceux qui pensent que la BD se conçoit plus en dessin qu’en lettres. Les fanas d’action peuvent donc ici passer leur tour, ce Blake et Mortimer-ci se veut plus intellectuel, passionnant.

© Sente/Juillard/Demille chez Dargaud
© Sente/Juillard/Demille aux Éditions Blake et Mortimer

Ici, Dan Brown croise Agatha Christie et l’enquête vaut son pesant de surprises. Sans besoin de forcer le talent, le trait de Juillard est la plupart du temps statique tout en sachant se dévergonder et se faire efficace lors des moments d’action. Le testament de William S., malgré une couverture pas folichonne (celle de la version « strip » est beaucoup plus réussie) signe le retour en grâce de deux amis qui n’étaient plus vraiment en forme depuis quelques années.

© Sente/Juillard
© Sente/Juillard

Et quant à savoir qui se cache vraiment derrière l’homme de Stratford, là… n’est plus la question. Le mystère est savamment entretenu et laissons à Shakespeare le mot de la fin: « Un feu léger est vite étouffé : si vous le laissez faire, des rivières ne sauraient l’éteindre.« 

© Sente/Juillard chez Dargaud (Visible dans l'Héritage Jacob, 9ème tome de Autour de Blake et Mortimer)
© Sente/Juillard aux Éditions Blake et Mortimer (Visible dans l’Héritage Jacob, 9ème tome de Autour de Blake et Mortimer)

blake-et-mortimer-le-testament-de-william-s-sente-juillard-couvertureSérie: Les aventures de Blake et Mortimer

D’après les personnages d’Edgar P. Jacobs

Tome: 24 – Le testament de William S.

Scénario: Yves Sente

Dessin: André Juillard

Couleurs: Madeleine Demille

Genre: Aventure, Enquête, Mystère

Éditeur: Blake et Mortimer

Nbre de pages: 64

Prix: 15,95€

Date de sortie: le 25/11/2016

Également disponible en format italien

Extraits:

Et pour prolonger le plaisir, sort aussi:

autour-de-blake-et-mortimer-t-9-lheritage-jacobs-verhoest-cambier-couvertureSérie: Autour de Blake et Mortimer

Tome: 9 – L’héritage Jacobs

Écrit par Éric Verhoest et Jean-Luc Cambier

Genre: Documentaire, Entretiens

Éditeur: Blake et Mortimer

Nbre de pages: 224

Prix: 24,99€

Date de sortie: le 25/11/2016

Extraits:

Enfin, on sent bien que si vous êtes restés jusqu’ici, vous en voulez encore. Alors voici un extrait de Menaces sur Hong-Kong -1- La vallée des immortels, l’un des prochains albums de Blake et Mortimer, scénarisé par Yves Sente et dessiné par Peter Van Dongen et Teun Berserik (trouvé sur la page du Centaur Club). Une suite dont il était déjà question en 2014 dans une interview donnée à AGE-BD mais qui ne « branchait » pas trop André Juillard. Par ailleurs, nous avons aussi trouvé sur BD Zoom, une planche de l’histoire scénarisée par Fromental et Boquet et dessinée par Antoine Aubin qui devrait s’intituler Huit heures à Berlin et serait le prochain Blake et Mortimer en 2017:

2 commentaires

  1. Beaucoup d’inconditionnels d’EPJ considèrent que le Baton de Plutarque est l’un des meilleurs résultats depuis sa disparition. Je ne comprends donc pas votre mot fiasco.

    J'aime

    1. Bonjour Javelle, pour nous, humbles lecteurs que nous sommes, il nous avait été bien difficile de rentrer dans cet album au rythme déficient et à l’intérêt assez peu inoubliable. Et si je me souviens bien, je pense que les inconditionnels de Jacobs n’avaient pas été aussi unanimes que vous le dites! Mais tout est affaire de goût, belle journée 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s