Le BSF, quinze ans à pleines dents et pour le plaisir des oreilles

Quinze ans déjà que chaque année au mois d’août, le Brussels Summer Festival ravive les passions dans un centre de Bruxelles en arythmie pour cause de nombreux départs en vacances. Du coup, de siesta en fiesta, le BSF s’est donné comme mot d’ordre l’envie de ranimer Bruxelles, de la Place des Palais au Mont des Arts en passant désormais par La Madeleine et le Club. Et après avoir accueilli quelques soirées d’anthologie, le BSF ne compte pas réduire la cadence avec encore une programmation pas piquée des vers! Avec Louise Attaque, Lost Frequencies, St Germain, Louane ou encore Peter Doherty et Nada Surf, mais aussi tout en faisant la part belle à une multitude d’artistes belges à suivre.

bsf - programmation

Et c’est vrai qu’il peut sembler loin le temps où en 2002, un festival nouveau prenait Bruxelles d’assaut et en musique sous le nom évocateur d’Eu’ritmix. Un festival de trois jours préparé pendant trois mois et accueillant 30 groupes pour la somme (encore modique à l’époque) de 21000€. Si aujourd’hui, les cachets se sont envolés et que le budget du BSF culmine à 2 500 000€, et que de la programmation à la durée du festival, tout a triplé, le BSF continue de reproduire sa formule miracle faite d’éclectisme, de pointillisme mais aussi de musiques populaires, le tout dans une ville qui y voit l’occasion rêvée pour brusseler, et s’émanciper du spectre laissé par les sinistres événements de mars.

Et cette fois encore, il y aura de quoi. À commencer sur le Mont des Arts avec de belles affiches. Jugez-en plutôt: Hooverphonic, Feu! Chatterton, La Smala (qui viendra avec ses Friends), St Germain, les trépidants Heymoonshaker, les excellents Mickey 3D, Thiéfaine, Caribbean Dandee feat JoeyStarr & Nathy. Du rap, du beatbox, du slam mais aussi de la pop, du bon rock, en français ou en anglais (et en voyageant dans des territoires lointains, de quoi prouver le multiculturalisme évident de Bruxelles). Bref, difficile de ne pas trouver son bonheur dans la riche affiche proposée sur les neufs jours.

Mais s’il pleut ou que vous avez peur des grands espaces, vous pourrez vous réfugier au coeur de la Madeleine. Récemment rouverte, c’est en moins de temps qu’il n’en faut pour le chanter que cette petite salle de concert mythique est devenue emblématique du BSF. Et si les organisateurs promettent une solution au problème des longues files vécues l’année dernière, le programme ne s’en savourera que bien mieux! Là encore la qualité rime avec la diversité et les gages de qualité. On ne peut que vous conseiller d’aller voir Dez Mona, les revenants d’Hollywood Porn Stars, Mustii, le phénomène Flavien Berger ou encore la chanteuse délicate Rose, sans oublier la Grande Sophie.

La Grande Sophie qui conclura une soirée À la Française (le 11 août) qui verra s’enchaîner les concerts d’Anne Sila (mais si, la belle et époustouflante  découverte de The Voice France, l’année passée), de Barbara Hermans et de la sensation du moment, Delta.

On ne saurait également trop vous conseiller la soirée du 7 juin qui mettra à l’honneur la sainte trinité belgo-franco-canadienne avec ces agréables loups de mer que sont Bears of Legend, Selim (oui oui, l’autre fils Chedid) et l’adorable Grandgeorge (notre meilleur concert des dernières Francofolies) dont on ne se lasse plus.

Quatre derniers jours haletants

Alors que c’est généralement vers la fin qu’on s’essouffle, le BSF a décidé de mettre les bouchées doubles dans un véritable feu d’artifice sur la Place des Palais, les quatre derniers jours. Affiches démentes à l’appui. Hyphen Hyphen reviendra chahuter les festivaliers, Balthazar les enivrera, Pony Pony Run Run sera au galop, Louise Attaque nous emmènera au vent, Julian Perretta fera son miracle, Louane chantera Jour 1 au Jour 9 et Lost Frequencies prouvera son statut de révélation totalement insubmersible des Dj’s à la belge.

Vous en redemandez encore? Alors, préparez les bougies, le reste sera du gateau, car le Brussels Summer Festival a décidé de célébrer en grandes pompes son anniversaire, le 14 août, dernier jour de cette dizaine infernale (dans le bon sens hein!). Se succéderont ainsi les Compact Disk Dummies, les Sore Losers, Cocoon, Nada Surf et Peter Doherty. Le tout lors d’une soirée « surprises » avec happy-hours, cadeaux mais aussi l’homme-orchestre Rémi Bricka!

Des belges, toujours plus de belges

Vous l’aurez sans doute remarqué, l’affiche du festival bruxellois ne se met aucune frontière, mais chouchoute aussi son public avec des artistes venus d’ici ou de pas loin. Tout au long du festival, 33 artistes et groupes belges se produiront, soit près de la moitié de l’affiche totale. Et il y a rarement (pas du tout) du mauvais entre valeurs sûres (Hooverphonic, Mustii, Roscoe, La Muerte, La Smala, Senso, Balthazar, Leonore, Recorders, Dez Mona, Vismets, Hollywood Porn Stars, An Pierlé, Baloji, Lost Frequencies) et les découvertes qui ne vous lâcheront pas (Delta, The K, Anwar, Ulysse, Dj Billy Jones, The Sore Losers…).

Notons qu’il y aura aussi du belge (également les quatre derniers jours) au Club. Endroit privilégié, digne du regretté Magic Mirror (mais le BSF en retrouve son esprit) où les spectateurs pourront découvrir quatre jeunes pépites. Lylac et Lisza côté belge et, côté français, l’immensément prometteur Marvin Jouno ainsi qu’After Marianne, un groupe encore inconnu mais qui promet du bon (sinon Marc Lumbroso, le producteur au fin nez qui a notamment signé Goldman, Christine and the queens et d’autres pointues, ne leur aurait sans doute pas prédit la bonne aventure).

Enfin, entre les foodtrucks, les gobelets réutilisables et un système amélioré pour retirer les tickets (vous pouvez vous présenter dès le 25 juillet à la Madeleine pour retirer vos pass 10-day, avantage Martini-esque à l’appui. De même que vous pouvez précommander vos tickets boissons); nous ne pouvons pas ne pas évoquer le rayonnement culturel qui enrobe le festival bruxellois. Ainsi les détenteurs du pass 10-Day pourront bénéficier de différentes réductions dans quelques hauts-lieux de la culture bruxelloise: Bozar, Belvue, Bruxelles Bavard, le Musée Magritte, Musée des Brasseurs Belges et bien d’autres.

Notons enfin que pour prendre part au festival, mieux vaut ne pas trainer pour bénéficier de tarifs avantageux et du pass 10-Day (il en resterait moins de 5000). Jusqu’au 21 juin, ceux-ci sont ainsi disponibles au tarif de 55€ (5,5€ la soirée donc!). Infos et achats sur http://www.bsf.be.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s