Morgane de Kansara et Fert, le mal est une femme

À l’heure où la comédie musicale et bon enfant La légende du Roi Arthur bat son plein, les éditions Delcourt alliées à Simon Kansara et Stéphane Fert prennent le contre-pied de cet enjolivement du mythe en puisant dans l’intense noirceur de celui-ci. À l’instar du Maléfique de Disney (et de biens d’autres films et livres de ces dernières années, prenant désormais les « grands méchants » comme héros), les auteurs livrent un conte, presque un songe, alternatif, fascinant autant que désespéré.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Portrait Morgane

Frère et soeur, Morgane et Arthur le sont, qu’ils le veuillent ou non. Unis comme les doigts de la main, pour autant? Rien n’est moins sûr. Car Morgane de Tintagel nourrit sa vengeance depuis bien longtemps, avant même d’être la fée sulfureuse que l’on connaît. Indésirée par sa mère qui espérait un garçon pour sauver la prospérité du royaume, privée de l’amour inégalable de son père par la folie furieuse d’Uther Pendragon, entourloupée par ce démon de Merlin, avouez, il y a des destins qui se présentent sous de bien meilleurs auspices. Mais Morgane n’est pas morte et dans un double-jeu machiavélique, elle attend son heure. Et qu’importe si des têtes doivent tomber et si le sang doit couler, on n’est plus à l’après de ça.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Pendragon

Des versions de la légende arthurienne, il y en a tellement qu’il serait bien illusoire de ne pas ouvrir les yeux sur la richesse dramatique que ce conte médiéval continue de nourrir. En ce sens, la version livrée aujourd’hui par Kansara et Fert est aussi froide que moderne. Prenant les partis les plus gothiques et morbides de l’histoire originelle, les deux auteurs remettent les choses en place dans un récit adulte, bien loin de ceux qui enchantaient les gosses d’antan.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Tintagel

Ainsi, la psychologie des personnages est revue, bien loin du manichéisme auquel nous avons été gavés. Dans Morgane, le bien se noue au mal, soudés ensemble comme le Yin et le Yang, une facette prenant souvent le dessus sur l’autre. Le brave Uther est devenu un tyran toujours plus galvanisé par la soif de pouvoir et de territoire; et son fils Arthur n’est qu’un sombre idiot à l’aura bien incapable de marquer l’histoire et encore moins de traverser les âges – n’est pas visiteur qui veut. Guenièvre, quant à elle, n’est qu’une pimbêche pas méchante mais superficielle.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Merlin

Merlin, dans tout ça, n’est autre que le fils du diable, moins facétieux que calculateur et terriblement malsain. Et dans ce monde féodal et régressif dont les seuls lois sont violence et pouvoir, il y a Morgane qui tente de se faire son chemin, de récupérer la couronne qui lui est due en mettant un point d’honneur à venger sa tragédie familiale.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Planche 2

Dès les premières planches, notre souffle est coupé tant Stéphane Fert impose sa marque au mythe. Et son étrange façon de mettre l’histoire en scène percute et subjugue dans ses formes, son flou artistique, sa violente théâtralité et ses couleurs sombres, violacées. Tout se prête à la plongée diabolique dans l’enfer et l’envers du récit glorifiant. De part en part, nous voilà emmené dans l’ascension de Morgane. Et Stéphane Fert, tout auteur masculin qu’il est, réussit à faire sentir au lecteur toute la respiration féminine qui hante cette nouvelle version.

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - nue

Car, c’est toujours Morgane qui dicte le récit, autant que les auteurs qui, de ces personnages et décors établis et bien connus, ont réussi à créer leur monde propre. Kansara et Fert ont pris à leur charge le récit sans complexe et sans crainte de le dénaturer mais avec une vision puissante et singulière. Divisé en chapitres, scindés par le tranchant d’Excalibur, Morgane est aussi inattendu que totalement bienvenu. L’ère des monstres semble avoir trouvé sa reine, érotique et magnétique, acquise à ses sombres et macabres desseins. Et, même si après une telle lecture il n’est pas sûr qu’on dormira sur nos deux oreilles, on ne pouvait rêver mieux !

Morgane - Kansara - Fert - Delcourt - Couverture

Titre: Morgane

Histoire complète

D’après La légende Arthurienne

Scénario: Simon Kansara et Stéphane Fert

Dessin: Stéphane Fert (Fb)

Genre: Héroïc-Fantasy, Épouvante-Horreur

Éditeur: Delcourt

Collection: Mirages

Nbre de pages: 144

Prix: 17,95€

Date de sortie: le 06/04/2016

Extraits:

(Critique initialement parue sur BD-Best)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s