Napoléon, l’empire contre-attaque à côté de la plaque

Ouf, ça y est, les commémorations de Waterloo 2015 sont passées, on peut enlever l’habit solennel, craquer un coup et faire preuve d’un peu moins de déférence à la stature du petit caporal qui après tout fut aussi un grand perdant de l’Histoire. Abba le consensualisme, donc, puisque Lapuss et Stédo s’en donnent à cœur joie pour refaire le portrait de celui qu’on appela aussi l’usurpateur. Un quolibet qui prend ici tout son sens, d’un grand éclat de rire.

Napoleon - Lapuss' - Stedo - David Lunven - Rhume

Et si, les lustres passant, l’Histoire et les manuels franco-centrés avaient redoré le blason de Bonaparte. Si plutôt que Petit Caporal, il avait été le gros caporal, ventripotent à l’excès et cachant bien des secrets irrévélables sous sa main droite bien enfouie dans sa chemise. Hystérique, peu gracieux, goulafre et complètement colérique, voilà la face cachée du Corse enfin dévoilée. De l’Égypte à la Russie aux portes de Waterloo, Lapuss et Stédo nous font voir du pays et revoient l’Histoire par le prisme d’un humour doué et faisant mouche, sans pour autant gâcher des anecdotes bien réelles. Les deux belges ne se sont rien interdits au risque d’ébrécher le nez de Napoléon (on parle souvent de celui de Cléopâtre, mais voyez, celui-là n’est pas mal non plus!).

Napoleon - Lapuss' - Stedo - David Lunven - Napoleon recherches

Et après s’être infiltré dans la mafia, avoir fait anthologie de l’histoire des pompiers à travers les âges, quel plaisir de retrouver Stédo dans un nouvel univers, qui lui va, encore une fois, comme un gant. Dans son trait terriblement efficace, on ressent toute la vie et la vivacité qu’il est capable de donner à ses personnages, tout en les poussant un peu à la caricature hilarante. Son Napoléon, le dessinateur belge le tient parfaitement; engoncé dans son costume ridicule (on est loin des tableaux de David), le nez comme un pic, un cap, une péninsule. C’est dire, avant même de le mettre en gag, le personnage de Napoléon véhicule déjà beaucoup d’humour. Un humour qui pète le feu, histoire de ne pas totalement être dépaysé, même si les pompiers n’interviendront pas cette fois!

Napoleon - Lapuss' - Stedo - David Lunven - phobie chats

Et tant qu’à souffler sur les braises (visez la couverture), encore fallait-il que la bonne idée de départ soit suivie par d’aussi bonnes idées de gags, qui puissent tenir la route et les 42 pages de ce premier album. La mission est accomplie haut la main avec un Lapuss en forme et délirant autant que bien renseignés sur le Corse. Et avec Stédo, le tandem fout le brin de champ de bataille en bivouac. Leur Napoléon est décapant et réussi. Une belle surprise pour ceux qui, comme moi, avaient peur que Bamboo, à force de ressusciter les fantômes humoristiques de grands personnages historiques, se fourvoie. Napoléon disait: « Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner.” Trop tard, Stédo et Lapuss lui ont reprise, avec bonheur dans une « belge » version, sans complaisance si ce n’est celle des zygomatiques.

Napoleon - Lapuss' - Stedo - David Lunven - couverture

Série: Napoléon

Tome: 1 – De mal empire

Scénario: Lapuss’

Dessin: Stédo

Couleurs: David Lunven

Genre: Humour, Historique

Éditeur: Bamboo Édition

Nbre de pages: 42 (+ dossier documentaire de 6 pages)

Prix: 10,60€

Date de sortie: le 30/03/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s