RMS, du blue(s), du rock et l’envergure des grands

Il y a des jours comme ça dont on se souvient pendant longtemps. Assurément, la première fois que j’ai vu jouer RMS (en première partie de Machiavel et de Roger Hodgson, excusez du peu, et dans le merveilleux cadre du regretté Tempo Durbuy Festival), c’est ce qu’il s’est passé. Ce jeune groupe libramontois, dont les membres n’avaient même pas franchi le cap de l’adolescence, savait parler aux guitares et à tous les mélomanes du rock. C’était le cas avec le premier album « Right Now » (un titre prédestiné pour ces jeunes gens bien décidés à ne pas gâcher l’instant présent), ça l’est encore plus avec « Blue« , leur tout nouvel album. Pas de doute, le trio composé de Florian, Sébastien et Thibault savent (déjà) y faire.

C’est un peu l’apanage des (trop?) jeunes révélations, que subsistera-t-il après de ce qui peut sonner comme la chance des débutants. Celle qui viendrait avant les péchés de jeunesse, plus douteux et moins capiteux. Avec RMS, on pouvait sans doute au moins avoir la petite crainte que toute cette énergie puisse se perdre avec le temps. Seulement voilà, le temps fait l’expérience et RMS n’a rien perdu de sa fougue et de son aplomb à faire du rock, du bon, du fort, avec du goût et de l’ambition. Du rock qui ne fait pas joli, du rock qui fait juste sens, sans politesse et avec quelques envies brutales. Alors oui, avec « Blue« , RMS monte en puissance, on ne s’imaginait pas que cela puisse être possible au vu de l’énergie déjà dépensée dans « Right Now« .

C’est même mieux que ça, avec « Blue« , les RMS sont toujours classes et portent toujours aussi bien le costard du rockeur averti mais sans aucune peur de se salir. Ils mettent le feu à la route, le gasoil en flammes et ils jouent comme des malades. Le ton est donné dès les premières mesures bluesy de Still Alive, morceau – ô combien bien nommé – ouvrant l’album après une absence longue de près de quatre ans. Enfin, une absence… durant laquelle RMS a eu tout le luxe d’écumer les scènes et de faire resplendir sa force musicale avec une aisance inégalable pour des musiciens aussi jeunes, se prêtant à des duels de guitares ou même à inviter d’immenses gloires du rock comme Jean-Pierre Froidebise aux Francofolies de Spa.

Bien sûr, aussi, on les avait retrouvés avec More, en novembre 2014. More, un titre présent dans « Blue« , variant les plaisirs et conjuguant la candeur d’un groupe comme Muse et la folie des Hoosiers. Et nous, c’est un fait, nous en voulions plus, encore et encore. Vœu exaucé avec les 10 autres titres de ce « Blue » (sorti tel un cadeau de Noël au début du mois de décembre). Et on ne s’y trompe pas, quand un groupe propose un album de douze chansons pour 48 minutes de durée totale, c’est peu dire que le groupe croit en la musique qu’il fait, au point de faire durer les plaisirs à coups de solos en batterie tapageuse et en guitares furieuses. Et instantanément, on regoûte aux palpitations des grandes découvertes. Ça pue l’amusement, mais aussi la cohérence, le réalisme et le professionnalisme. Celui qui noie les doutes dans un déluge providentiel de notes et de sons qui font l’alliage des grands crus.

On a beau réécouter et réécouter cet album, ses chansons, on est bien en mal de lui trouver des défauts. Vous savez le genre de disque à écouter à la fin d’un jour bien trop long, quand la nuit bleutée se fait sa place et qu’on n’a plus envie de rien. Alors on pousse le cd dans le lecteur… le regain est immédiat, un tube (et même DES tubes) d’adrénaline musicale capable de pousser notre moteur bien au-delà du raisonnable. Et avec les RMS, autant l’être. La dynamite est là, elle explosera sous peu, et alors, RMS sera un groupe d’envergure mondiale, voire intersidérale. En attendant, ces trois-là ont tout juste 20 ans et ne cessent de prendre du galon!

RMS - Blue

Artiste: RMS

Album: Blue

Nbre de titres: 12

Durée: 48’56 »

Label: SOS Recording (Wizzhat records)

Page Facebook: RMS (Official)

Date de sortie: le 01/12/2015

Les RMS seront bien tôt de passage dans l’émission D6Bels de La Deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s