Supersourde va vous en mettre plein les yeux!

Avec beaucoup d’ingéniosité et de sensibilité, c’est son histoire que l’illustratrice jeunesse Cece Bell a voulu raconter dans son roman graphique Supersourde. Une autobiographie élue meilleur livre jeunesse aux États-Unis et Best-Seller du New York Times mais qui plaira aussi aux grands, sans souci. Supersourde, c’est un récit anthropomorphe sur le droit à la différence dans un monde d’enfants qui ne sont parfois pas tendres.

01ORIGINSPanelsREVISED

Jusqu’à l’âge de quatre ans, Cece était une petite fille normale à l’aube d’une jolie existence américaine et lapine. De jeux d’innocence en balade sur le vélo de papa lièvre avec, en bande-son, les Beatles dans les oreilles, le paradis pour cette petite fille. Sauf que ça s’est très vite gâté. Prise de vomissements, voilà la petite fille embarquée en moins de temps qu’il faut pour l’écrire pour les urgences. Ponction lombaire, attente, diagnostic: c’est une méningite.

01ORIGINSPanelsREVISED

Cece s’en sortira au prix d’une belle frayeur. Mais… attendez… n’aurait-elle pas perdu autre chose dans cet épisode dramatique? Le bruit des gens autour qui s’est tu et ce silence même si pourtant elle est certaine de voir les gens lui parler, bizarre quand même! Cece est devenue sourde. Irrémédiablement? Non, les progrès technologiques vont rendre sa vie presque normale à condition de quelques ajustements. Équipée comme Ironman (même si son héros, c’est plus Batman), voilà Cece avec le Phonic Ear qui lui permet de mieux comprendre ce qu’on lui dit. Mais le plus dur reste à venir et ses camarades d’école lui laisseront-ils prendre sa place?

RevisedChapter4Panels

Bienvenue dans le monde de Cece Bell. On a coupé le son mais on y a mis plein de couleurs, de la joie de vivre et de sourire. C’est ce qui frappe dès la première planche: la dessinatrice a traduit son monde en une version plus enfantine. Ici, pas d’humain mais des lapins dont les traits simples ne pourront que séduire les plus petits. Évitant le pathos et la douleur mais privilégiant les interrogations et la bienveillance de sa petite héroïne, elle-même, Cece Bell arrive par son expérience de vie à donner un véritable ouvrage sur l’acceptation de la différence. Qu’elle quelle soit, qu’on soit sourd, gros, moche, timide…

Cece Bell - Supersourde - docteur

Sans jugement mais en apprenant des erreurs que font les personnages (pas forcément méchant, parfois juste ignorant et pensant bien faire) afin de ne pas les reproduire. Il faut dire qu’on s’y identifie vite, aux personnages que crée Cece. Entre sa propre expérience bien réelle et ses montées d’adrénaline où elle se rêve héroïne invincible, Supersourde, Cece Bell livre un superbe témoignage à mettre entre toutes les mains et dont les trouvailles graphiques nous régalent!

Chapter01.07.05.2013

Cece Bell - Supersourde - Couverture

Titre: Supersourde

Scénario et dessin: Cece Bell

Couleurs: David Lasky

Traduction: Hélène Dauniol-Remaud

One-Shot

Genre: Autobiographie, drame

Éditeur: Les Arènes

Nbre de pages: 248

Prix: 19,90€

Date de sortie: le 07/10/2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s