Rémi Clobert: « Je ne peux pas prendre la caméra sans cette volonté de faire du jamais-vu! »

Oui, bon, d’accord, y’a Mission Impossible au cinéma, Jurassic World aussi, et puis le énième épisode du reboot du préquel de l’adaptation de telle série. Mais, en-dehors de l’industrie actuelle, dans son ombre et se débattant, se cachent des jeunes réalisateurs bourrés de talent. Cinéaste de la dèche, Rémi l’est un peu.

Presque sans budget et sur  son temps libre, l’éducateur namurois a déjà sorti cinq court-métrage bénéficiant d’une réelle vision et d’une volonté de ne pas faire dans l’amateurisme. Son dernier s’intitule « Son of a bitch » et traite de l’infidélité avec un regard particulier, personnel, noir mais aussi jouissif. Pour la première fois, Rémi s’invite derrière et devant la caméra en même temps.

Actuellement, Rémi Clobert participe à la compétition du meilleur court-métrage avec Son of a bitch sur le site Cine-Pedia. L’occasion était trop belle que pour ne pas vous proposer une interview de Rémi réalisée dans l’abri de jardin de sa grand-mère qui a servi de décors au lieu de torture du personnage principal de Son of a bitch. L’occasion d’échanger longuement et sans détour avec un réalisateur qui y croit, généreux autant dans sa connaissance du cinéma que dans ses envies d’offrir du neuf à ses spectateurs. En quête d’un producteur (s’il n’a pas réalisé son premier long-métrage à 39 ans, il arrête!), Rémi peut en tout cas déjà compter sur une réelle équipe, une bande de cinéma qui se retrouve de film en film et dont le réalisateur en herbe n’a de cesse de vanter des mérites évidents à la vision de ses courts-métrages. Mais, laissons-lui la parole!

Vous pouvez visionner les différentes oeuvres de Rémi sur sa chaîne Youtube.

Et vous pouvez retrouver l’article réalisé pour L’Avenir ici

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.