XIII a 30 ans et tient toujours la route… jusqu’au Pays-Bas

On n’arrête décidément plus Yves Sente! Scénariste prolifique à souhaits, le voilà qui s’est retrouvé derrière trois des grosses sorties de cette fin d’année 2014: Kriss de Valnor, Blake et Mortimer et… XIII (30 ans après sa création par Van Hamme et Vance et toujours 1d’actualité!), puisque c’est de cet amnésique, parmi les plus notoires de la bande-dessinée, qu’il est question aujourd’hui.

Et l’étau se ressert sur Jason Mac Lane et ses origines. Dans le Message du Martyr, 23ème tome de la série et 4ème du cycle entamé avec Le jour du Mayflower (Remarque: impossible de lire le dernier tome sans avoir lu auparavant les 3 précédents tomes!)Sente et Jigounov invitent le lecteur à l’aventure dans le passé (décidément Sente adore donner du passé à ses héros!), celui du célèbre numéro XIII. Mais aussiPage 4 celui d’une Amérique en proie à de dangereux conspirationnistes voulant asseoir le puritanisme aux États-Unis. Ainsi XIII se découvre héritier de la troisième branche à bord du Mayflower, celles que les puritains ont voulu nier et effacer de l’histoire. Pourtant des documents de haute importance ont filtré de générations en générations jusqu’au parrain de Jason qu’il doit désormais retrouvé avant les tueurs de Usafe, mercenaires pour l’armée américaine retenant prisonnier le colonel Jones.

2Que dire de cet album sinon qu’il s’agit avant tout d’un ouvrage de transition avant le grand dénouement final de fin de cycle. Plus plongé dans le passé que dans la fuite en avant, Le message du martyr prouve surtout que le scénario composé par Yves Sente est implacable et ne s’essouffle pas dans la durée, sans rien avoir à envier à Jean Van Hamme. Et même si l’ensemble manque d’un peu de rythme, la faute à de trop longs flash-backs (pourtant nécessaires mais s’étendant sur plusieurs planches et sous la forme d’images légendées dans les cartouches). Mais, ce qui pourrait rendre lourd le déroulé de l’histoire est sauvé par les trouvailles graphiques de Youri Jigounov, qui rend le récit pêchu et crescendo. Jusqu’au summum avec une poursuite dans les rues de Leiden. Tout s’imbrique avec une efficacité remarquable et relance un suspense désormais insoutenable tant nombre de questions méritent réponse. Certes, ce 23ème tome n’est pas des meilleurs mais reste dans la lignée de cette série haut de gamme. Avant le dénouement palpitant dans le prochain épisode. Inutile de dire qu’on a hâte… XIII hâte!

15/20

Sente et Jigounov, XIII, Le message du martyr, Dargaud, 48p., 11,99€.

Et en bonus un dessin hilarant de Zep pour l’anniversaire de XIII:

Zep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.