Public Image Limited en roue libre et peu inspiré, n’a pas rempli l’AB !

Lorsqu’on parle de Public Image Limited, le nom de Johnny Rotten, ex-chanteur des Sex Pistols, nous vient immédiatement à l’esprit. En 1978, John Lydon, dit Johnny Rotten, forme Public Image Limited en compagnie de Jah Wobble et se démarque musicalement de ce qu’il faisait auparavant avec les Pistols en explorant un style expérimental désormais bien connu de tous. Dans le cadre de son Public Image is Rotten Tour, le groupe s’est produit, le 8 juin dernier, à l’Ancienne Belgique devant un public bien maigre d’à peine mille personnes, et n’a pas vraiment convaincu.

PIL © Jean-Pierre Vanderlinden

Avec une musique post punk basée essentiellement sur l’improvisation et l’expérimentation, P.I.L. rencontre un joli succès et poursuit sa carrière jusqu’en 1993. John Lydon sortira ensuite un album solo en 1997 avant de finalement annoncer la réformation de P.I.L en 2009 et de repartir en studio et sur les routes. Mais voilà, on connait la personnalité instable et haute en couleurs du frontman déjanté aux yeux écarquillés et aux crachats intempestifs, et à chaque fois on s’attend à tout. Et il faut bien reconnaitre que, ces dernières années, le band ne surprend plus beaucoup et ne crée plus grand-chose, capable à chaque concert de nous offrir le meilleur comme le pire. Le meilleur lors d’un formidable set en 2013 dans cette même Ancienne Belgique devant une salle pleine, le pire en 2015 au Trix à Anvers avec un concert bâclé et sans âme qui m’avait laissé un goût amer.

PIL © Jean-Pierre Vanderlinden

Et cette fois ? Disons que le concert ne fut pas mauvais en soi, mais il fut loin d’être excellent.

Vêtu d’une chemise à carreaux trop large et de lunettes de lecture (eh oui, il a 62 ans !), John semble figé devant un pupitre sur lequel trône un classeur contenant les textes de ses chansons. Pour un ancien punk, ça la fout mal ! On préférerait mille fois qu’il se plante et continue à meubler tant bien que mal comme il le faisait à l’époque des Pistols, que de le voir lire soigneusement ses textes et tourner les pages de son classeur entre les morceaux ! Sans cesse en train de se gargariser à coup de gorgées de whisky avant de les recracher dans un seau métallique posé derrière lui (sic !), notre homme assure le job sans jamais se départir de sa zone de confort. Seul Lu Edmonds (ex-The Damned) triture sa guitare comme il se doit et se démène comme un beau diable, soutenu par la basse ronflante de Scott Firth et la batterie de Bruce Smith.  John, lui qui n’a jamais été un grand chanteur, éructe aujourd’hui plus qu’il ne chante et, sur la longueur, ça lasse. « I’m Not Satisfied » lance-t-il campé derrière son micro ! À te voir, moi non plus, mec, moi non plus…

PIL © Jean-Pierre Vanderlinden

Au final, peu de relief se dégage d’un set linéaire et tiède qui ne va réellement s’envoler que durant les vingt-cinq dernières minutes avec les excellentes interprétations des hits du groupe comme « This is Not a Love song », « Rise » et « Public Image ». P.I.L. conclura le concert avec « Fuck Off ».  Ouais, comme tu dis, John, et malgré tout le respect que j’ai pour toi, là dessus je te rejoins !

Au vu du concert de ce soir, P.I.L. ne risque plus de remplir l’AB à sa prochaine visite, ou alors il faut que le groupe se remette terriblement en question, et je n’y crois pas une minute tant il joue sur la nostalgie et semble à bout de souffle créativement parlant.

PIL © Jean-Pierre Vanderlinden

Sans doute les fans ultimes auront-ils trouvé leur compte dans ce concert brut et assez court (quatre-vingt-cinq minutes), sans autre décorum qu’un logo du groupe pendu en fond de scène et un lightshow classique, mais personnellement je m’en retournerai plutôt écouter les premiers albums de P.I.L. avec Jah Wobble ou les Sex Pistols, témoins de l’époque bénie où Johnny Rotten ne se prenait pas encore pour une star et se démenait comme un beau diable d’un bout à l’autre de ses concerts. Et l’âge n’est pas une excuse m’sieurs dames. Regardez Iggy Pop, sur scène à 71 ans, on dirait  toujours un gamin prêt à bouffer son public !

Jean-Pierre Vanderlinden

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.