BIFFF 2018: ne manquez rien du cinéma belge avec ce focus MADE ou plutôt MAD in Belgium

Comme chaque année, le BIFFF (du 3 au 15 avril, faut-il vous le rappeler?) met le cinéma belge à l’honneur! En plus de coproductions belges de grande ampleur, plusieurs œuvres improbables, fauchées, expérimentales, ou underground rament pour se faire une place au soleil (ou sous le crachin belge, si vous préférez). Envie d’un cinéma décalé et différent Made in Belgium?

Voici les horaires et les teasers de tous les films où l’on retrouve du NOIR JAUNE ROUGE durant cette édition BIFFF 2018! Et pour ne rien louper du cinéma belge, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de Cinergie

Ex Funeris – Cine 3 – 05/04/2018 à 20:00 (3euros)

Plus qu’un énième film de morts-vivants tourné en mode guérilla, Ex Funeris se pose surtout comme une réflexion sur la chute – fantasmée, mais surtout crainte – de la société de consommation, et la capacité de résilience de l’homme moderne. Privilégiant une structure éclatée, construite en flashbacks, Alexandre Drouet s’offre le luxe d’étaler son tournage sur deux ans afin de mieux y délayer les différentes thématiques qui lui tiennent à cœur.

Bien connu des théâtres bruxellois pour son travail de metteur en scène (Plainte contre X, Happy Slapping, etc), Alexandre Drouet propose ici son premier long métrage.

BONUS: Messages d’utilité publique EP04 créé par Alexandre Drouet, sur La vraie télévision

I Kill Giants – cine1 – 05-04-2018 à 20h30 et cine1 – 12-04-2018 à 14h00 (10 euros)

Pépite visionnaire publiée chez Image Comics en 2008, I Kill Giants est né de l’esprit de Joe Kelly (X-Men, Spider-Man, Four Eyes…) et des mains de J.M Ken Niimura (Zero, Henshin…). Tombé amoureux de ce classique instantané, Chris Columbus (Harry Potter) décide de produire son adaptation avec nos amis d’Umedia et confie la réalisation au danois Anders Walters, Oscarisé pour son court-métrage Helium. Quant aux effets spéciaux époustouflants de ce conte onirique, c’est simple : ils sont belges ! Tellement fiers qu’on a presque envie de chanter La Brabançonne, tiens !

Year of the Plague (The) -Cine 2 – 06/04/2018 16:30 (8 euros) 

Déjà, rien que la genèse du projet a de quoi faire saliver : tiré d’un bouquin de Marc Pastor, The Year of the Plague est passé à travers les mains expertes de scénaristes à qui l’on doit notamment Evolution, The Machinist et Rec2. Emballés par le projet, ce ne sont pas moins de trois pays – dont le Mexique et la Belgique – qui se lancent dans la production de ce nouveau fléau catalan, avec Ivan Massagué (Le Labyrinthe de Pan, The Last Days) en sauveur improbable de l’humanité !

Muse – Cine 1 – 06/04/2018 20:30 (10 euros

Quatre ans qu’on attendait le retour de l’orfèvre de Rec au cinéma, après un passage Ô combien sympathique dans le jury du BIFFF en 2016 ! Eh bien, voilà : Balaguero is back avec un thriller à l’ambiance victorienne qui titille les confins de l’horreur surnaturelle et qui – cocorico – est une coproduction belge ! Adapté d’un bouquin de José Carlos Somoza, Muse convoque la mythologie avec l’élégance froide d’une veuve noire. C’est vicieux, stylé et imparable. Bravo, Jaume !

Doubleplusungood – Ciné3 – 7/04/2018 à 18h00 (3 euros)

Ancien chanteur de La Muerte et fan d’un cinéma à l’opposé de l’industrie MMA, avec ses zéro tracas et zéro blabla, Marco Laguna réalise ici un rêve de gosse : un tournage étalé sur cinq ans, façon DIY à la Roger Corman, pour un grindhouse sanglant en super 16 !

Avec l’indéboulonnable Bouli Lanners, ce film de Marco Laguna (clips de Vitalic, Rinocérose, etc) risque de tout déglinguer dans le ciné 3!

Femme la plus Assassinée du Monde (La) – Cine 1 – 07/04/2018 à 18:30 (10 euros)

Fidèle producteur d’Alex de la Iglesia, Franck Ribière se lance désormais dans sa première réalisation, et rien que le titre de sa galette est tout un programme ! Librement inspiré de la vie folle de la vraie Paula Maxa, La Femme… est un écrin parfait pour laisser exploser le talent d’Anna Mouglalis (Romanzo Criminale, Kiss of the Damned), entourée d’une flopée de têtes bien connues du BIFFF (Eric Godon, Pierre Nisse, Jean-Jacques Rausin) ! Une chose est certaine, la magnifique Anna (si elle fait le déplacement) fera sensation dans les allées du BOZAR pour la sortie mondiale de ce film. 

Memento Mori – Cine 3 – 07/04/2018 à 20:00 (3 euros)

Une jeune fille dans un état comateux est en train de mourir sur son lit d’hôpital. Pourtant, le temps presse : son cerveau en bout de course essaie désespérément de recoller les événements traumatiques de la veille. Lors de cette foutue soirée, qui avait débuté comme pour un Cendrillon des temps modernes avant de bifurquer vers l’historique Google d’un David Lynch sous ecstasy…

Memento-Mori-1-1

Joanne – Ciné 3 – 10/04/2018 à 20h00 (3 euros)

Voici le premier huis-clos féministe jamais tourné au monde ! Pile poil dans l’air du temps, ce pamphlet ouvertement marqué par la bataille des genres est signé Christopher Morrison et Ioana Mattei, deux expatriés installés à Bruxelles. 

The Descent et The Descent 2 ou la série The Misfits vous disent quelque chose? Vous avez probablement déjà aperçu Alex Reid, l’héroïne principale de Joanne. Rendez-vous en ciné 3 pour découvrir le dernier long-métrage de Christopher Morrison.

Ça Tourne près de chez Vous – Cine 3 – 12/04/2018 à 20:00 (3 euros)

Après Papillon Noir et La Caravane du Cafard, Arno Pluquet est de retour au BIFFF avec un troisième long, au titre qui fleure bon l’hommage à un film culte bien de chez nous ! Et comme ce réalisateur autodidacte est généreux avec son public, cette séance sera précédée de la projection en avant-première de son court-métrage : Le Biberium. Il reste à espérer que le rythme sera plus soutenu que dans la caravane du cafard diffusé l’an dernier au BIFFF! 

Painkillers – Cine 2 – 12/04/2018 21:30 (8 euros) 

Réalisateur de The Room et producteur de Soulmate ou encore Starry Eyes, Giles Daoust est une figure bien connue du BIFFF ! Cette fois, il nous revient comme scénariste avec Painkillers, posologie du vampire moderne qui questionne surtout notre éthique morale et sa géométrie variable. Tourné entièrement en Californie, ce drame horrifique belgo-belge attire d’ailleurs du beau monde – de Madeline Zima (The Collector, Twin Peaks) à Grant Bowler (Killer Elite) – devant la caméra, à Alain Berliner qui se retrouve crédité en tant que producteur !

Tueurs – Cine 3 – 13/04/2018 18:00 (3 euros)

© Jo Voets

À lire aussi | Tueurs : Gourmet et Lanners en témoins de la fin d’un monde grandiose et explosive dans un Bruxelles qui rappelle qu’il n’y a pas de bandit sans grande ville

© Jo Voets

Les médias du monde entier en ont largement fait l’écho, les coulisses de ce film sont presque aussi croustillantes que la galette elle-même : scénarisé par François Troukens, ex-braqueur de fourgon, et co-réalisé avec Jean-François Hensgens, Tueurs s’inspire à la fois de la fameuse histoire (toujours non résolue) des Tueurs du Brabant et de l’attentat de la gare de Bologne en 1980. Dévoilé à la dernière Mostra de Venise avant de parcourir le monde, ce thriller sans concession poursuit – au même titre qu’Angle Mort de notre ami Nabil Ben Yadir – la conquête d’un nouveau genre au plat pays. Et ça, c’est une nouvelle qu’elle est bonne !

La page Facebook du BIFFF

Le groupe Facebook du BIFFF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.