Sevdaliza, la nouvelle diva sensuelle de l’électro pop alternative a déployé ses ailes à l’Orangerie

Sevdaliza ! Mémorisez bien ce nom car cette chanteuse irano-néerlandaise aux multiples facettes basée à Rotterdam va certainement bientôt devenir une énorme référence. Autodidacte, auteure-compositrice, chanteuse à la voix hyper sensuelle, directrice vidéo, l’artiste native de Téhéran a tout pour séduire. C’est devant une Orangerie ultra sold out qu’elle nous a offert, jeudi dernier, un set court mais intense dont les spectateurs présents se rappelleront longtemps.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Il est clair que la température fut bien plus élevée que de saison ce jeudi soir dans la salle de l’Orangerie du Botanique durant le concert de la diva sensuelle à la voix magnifique dont le premier album Ison n’est rien moins qu’un petit chef d’oeuvre. Vêtue (ou dévêtue ?) d’une tenue en cuir clair très sexy, mettant magnifiquement en valeur sa plastique de rêve, Sevdaliza danse lascivement sur sa musique si particulière dans laquelle on retrouve aussi des influences de ses racines iraniennes. Ce long ballet sensuel et érotique, elle le partage avec un danseur-contorsionniste incroyable qui forme avec elle un couple magnifique totalement en osmose avec sa musique envoûtante qui séduit autant l’amateur de pop electro que de musique expérimentale underground.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Flanquée de deux musiciens, un claviériste et un batteur,dont le jeu subtil et à la fois percutant est essentiel dans sa musique live, la jeune trentenaire dégage un charisme affolant et on ne s’étonne pas de voir dans la salle des fans totalement en extase venus avec des fleurs ou des présents de tout ordre.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Tout le show se déroule dans un écrin de lumières du plus bel effet qui habillent magnifiquement la scène tandis que les beats electro et les basses solides nous vrillent la poitrine. Les titres défilent tous aussi efficaces les uns que les autres, portés par cette voix chaude et veloutée, « Time », « The Inside », « Scarlette » et lorsque les premières mesures du mega hit « Human » se font entendre le public hurle d’une seule voix son plaisir.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Certain(e)s restent pétrifié(e)s la bouche ouverte, d’autres versent quelques larmes. On est face à un phénomène c’est sûr… Totalement absorbée par son art, la chanteuse se la joue diva et semble dans son monde, mais elle se détend aussi durant de courts moments et se montre alors plus accessible comme quand elle reconnait au premier rang une fan qui lui a apporté une rose et, très touchée, la remercie pour ses présences régulières à ses shows.

© Jean-Pierre Vanderlinden

En un peu plus d’une heure et quinze titres redoutables, dont les excellents « Marylin Monroe »  et « Hero », et au terme d’un concert phénoménal à l’érotisme brûlant, Sevdaliza prend congé de son public.

En quittant le Botanique, je me dis que j’ai assisté ce soir à la naissance d’une future très grande star que le public n’aura sans doute à l’avenir plus l’occasion d’applaudir dans une salle de cette taille. A star is born !

Jean-Pierre Vanderlinden

Setlist :

Do You Feel Real
Time
The Inside
Scarlette
Human
That Other Girl
Loves Way
Mad Woman
Amandine Insensible
Bebin
Hubris
Onbekend
Marylin Monroe
Soul Syncable

Encore:

Hero

Le concert en images…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.