Sous une météo pas très « Coco câline », la Fête de la FWB a fait le plein d’artistes : d’Allez Allez à Raphaël en passant par Julien Doré et Loïc Nottet

Ce 29 septembre 2017, j’avais rendez-vous sur la Grand-Place de Bruxelles pour l’émission réunissant bon nombre d’artistes, émission retransmise en direct sur La Une de la RTBF dans le cadre de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Rappelons  peut-être l’origine de la célébration de cette date. Le 27 septembre a été proclamée date de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles car dans la nuit du 26 au 27 septembre 1830, les troupes hollandaises se sont retirées de Bruxelles, marquant le début de l’indépendance de la Belgique. Depuis plusieurs années, les divers événements proposés pendant plusieurs jours se basent  sur la volonté de souligner l’existence ainsi que l’importance de la solidarité entre la Wallonie et Bruxelles. Depuis 1981, chaque année, cet événement met en évidence son patrimoine culturel, musical, artistique, sportif à Bruxelles et un petit peu partout en Wallonie.

Bref, il est 17h30, j’arrive Grand-Place sachant qu’il est déjà un peu tard pour avoir la chance de me trouver tout devant lors de l’émission, endroit indispensable afin de prendre des photos sans obstacles. À 18h30, les vigiles ouvrent les barrières. Je me dépêche du mieux que je peux et j’arrive à me placer au second rang du côté gauche de la scène. Patience à présent, il va falloir attendre deux bonnes heures et demie avant que la soirée ne commence. Je profite de la lumière rasante pour prendre quelques photos de divers bâtiments éclairés de rose, juste pour le plaisir des yeux. Il faut dire que notre Grand-Place est vraiment jolie.

© ManuGo Photography

20h30 sonne le début des festivités. Gérald Watelet et Anne-Laure Macq nous font vivre les coulisses de cette Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles au travers de « C’est du Belge » avec notamment l’historien néerlandophone Roel Jacobs  nous proposant une visite guidée de la Grand-Place de Bruxelles dans les moindres détails.

Anne-Laure Macq & Gerald Watelet © ManuGo Photography

À 21h00, Walid, Maureen et Christophe Deborsu, qui lui est installé dans le public,  prennent possession du direct. Nous sommes tous impatients d’aller à la rencontre de la belle brochette d’artistes qui vont venir fouler la scène les uns après les autres pendant 2 bonnes heures. Il y a une prestigieuse affiche cette année et c’est Julien Doré qui mène la danse, offrant au public quatre titres de son répertoire dont deux sous une drache nationale et pas très « coco câline ».

Maureen Louys & Julien Doré © ManuGo Photography

La soirée se déroule dans une ambiance bon enfant. Dans les talents belges présents, nous avons le plaisir d’applaudir entre autres, Henri PFR, Noa Moon, Loïc Nottet qu’on ne présente plus et Mustii, chanteur, auteur, compositeur, acteur dont le 1er album va sortir d’ici peu et dont je suis grande fan. J’ai toujours autant de frissons avec son titre « Feed me ». Merci Thomas, Lau, Thibaud et Elvin pour cette prestation.

Mustii © ManuGo Photography

Également au programme ce vendredi chez les talents belges, citons le duo hip hop Blackwave., Blanche ayant fini 4ème du concours Eurovision 2017, Charlotte (Music), jeune chanteuse qui n’est autre que la fille d’Alec Mansion et de Muriel Dacq. Nous accueillons aussi le DJ belge Alex Germys et Allez Allez,  groupe des années ’80 reformé après 35 ans et que j’ai eu le plaisir de prendre en photo au Zik-Zak mais aussi aux Francofolies de Spa cet été et à qui je souhaite longue vie.

À lire aussi | PHOTOS| Allez Allez, une répétition publique pour assurer que la flamme intacte

À lire aussi | Mustii: la planète des singes a son joker, haut en… sombreur

Allez Allez © ManuGo Photography

Côté international, une jeune chanteuse,  pianiste, auteure-compositrice et guitariste québécoise fait son apparition sur scène ; je ne la connais pas du tout, il s’agit de Klô Pelgag, lauréate de divers prix en 2017 dont les prix de la chanson SOCAN, Félix-Leclerc et Rapsat-Lelièvre.

Chez nos amis français, une belle affiche également avec la jeune chanteuse Louane, qui s’est fait remarquer en 2013 dans The Voice et dont la carrière est bien partie, Raphaël qui interprète le titre « L’année la plus chaude de tous les temps », extrait de son nouvel album « Anticyclone ». A noter que Raphaël se produira chez nous à la Madeleine le 20 octobre prochain et au Forum de Liège, le 28 octobre.

Raphaël © ManuGo Photography

Benjamin Biolay, lui, nous interprète au piano Roma (amoR) issu son 7ème album studio, Palermo Hollywood sorti en avril 2017, dont la voix suave et le charisme me font toujours autant craquer.

Benjamin Biolay © ManuGo Photography

Quant à Julien Doré, en plus de nous offrir 4 titres, et oui nous sommes gâtés, il fait plusieurs apparitions  tout au long de la soirée auprès de Maureen. J’apprécie toujours autant de prendre en photo cet artiste qui est d’une générosité hors norme. Il sera notamment au Palais 12 le 23 novembre prochain.

Julien Doré © ManuGo Photography

Bref, ce fut une terrible soirée un peu écourtée pour ma part. J’ai malheureusement quitté la Grand-Place à l’arrivée de Loïc Nottet craignant pour mon appareil photo sous cette pluie battante qui, heureusement est arrivée à la fin de l’émission. Le reste du temps, nous n’avons eu que de courtes averses.

À présent place aux images et à l’année prochaine pour d’autres photos avec d’autres artistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s