Entre sang neuf et héritage, les monstres d’aujourd’hui n’ont rien à envier à ceux d’hier #4 : Une arche de (dés)alliance pour un d… festin manifeste

Plus d’un mois avant la date fatidique et mortelle, les magasins s’habillent déjà de leurs plus frissonnants atours et mettent en vitrine des costumes plus halloweenesque les uns que les autres. Les monstres sont de retour. Et même si leur âge d’or est passé depuis longtemps, ces créatures, nouvelles ou archaïques, n’ont pas dit leur dernier mot. Alors que Universal se prépare à réveiller un peu plus les monstres les plus incontournables du cinéma avec son Dark Universe, la bande dessinée n’est pas en reste. Petit tour d’horizon des parutions récentes, histoire que vous soyez fin prêts pour le 31 octobre. Épisode 4 dans les pas des pionniers (et bientôt les derniers) du Manifest Destiny.

Épisode 1 | Curse, les loups ne se mangent pas entre eux

Épisode 2 | Les Savage Brothers, fuir les zombies, c’est bien; les traquer, c’est encore mieux !

Épisode 3 | Sept Macchabées dans l’enfer blanc

© Dingess/Roberts/Gieni chez Image Comics/Skybound

Résumé de l’éditeur : L’expédition de Merriwether Lewis et William Clark s’aventure toujours plus profondément au coeur du territoire américain. La découverte d’une autre arche les met en contact avec une nouvelle et incroyable civilisation, totalement différente de ce qu’ils connaissaient jusqu’alors. Malheureusement, les dangers qui les guettent ne font qu’empirer…

© Dingess/Roberts/Gieni chez Image Comics/Skybound

À lire aussi | Manifest Destiny 2 : entre crapaud mortellement baveux et moustiques de la mort qui tue, la croisière ne s’amuse plus du tout !

À chaque nouvel épisode, on se demande à quoi le Capitaine Merriwether Lewis et le Lieutenant en second William Clark vont être confrontés. Il faut dire que l’expédition Manifest Destiny n’a rien d’une croisière qui s’amuse à la rencontre des « gentils sauvages ». Ce que cet équipage du début du XIXème siècle découvre n’a rien à envier au monde perdu, à un voyage au centre de la terre qui aurait un budget extra-large pour mettre en vedettes des créatures qui feraient passer les plus grands prédateurs de notre époque pour des lapins de compagnie complètement inoffensifs. Et si ces aventuriers prédicateurs de la démocratie et de la civilisation dans l’Amérique de l’Ouest n’étaient pas au bout de leurs surprises et de leurs peines ?

© Dingess/Roberts/Gieni chez Image Comics/Skybound

Ce n’est pas tout d’avoir une bonne idée de départ, encore faut-il avoir de la suite dans les idées. Heureusement, Chris Dingess, Matthew Roberts et Owen Gieni ont quelques longueurs d’avance sur la panne sèche. Avec ce troisième recueil, les eaux troubles et dangereuses sont laissées de côté et la fine équipe (de moins ne moins nombreuses) accoste pour explorer une nouvelle arche aperçue à la longue-vue. Entre terre et air, nos héros mal-assurés vont faire la rencontre de deux nouvelles espèces non-identifiés : des Fezron, sortes d’oiseaux qui auraient muté avec des oursons pas si mignons et qui parlent (!), et le vameter, chauve-souris géante et sans tête qui, tel un vampire archaïque et encore plus monstrueux, doit se trouver une victime à qui voler la tronche pour survivre.

© Matthew Roberts

Et la tête, nos héros du destin manifeste sont occupés à la perdre. Meurtris par la disparition de leurs pairs et par cette improvisation qui guide désormais leur bateau, les aventuriers se divisent et il n’est bientôt plus question de faire force commune face aux prédateurs qui semblent les épier et préparer leur festin… manifeste. Se renouvelant de chapitre en chapitre, les trois auteurs apportent suffisamment de sang neuf que pour faire avancer l’histoire sans la dénaturer mais en évitant le ronron. Leurs créatures sont plus impressionnantes les unes que les autres et on n’est peut-être encore plus scotcher qu’au premier jour. Terriblement efficace et audacieux, avec un final formidablement tire-larmes (si, si, c’est possible !)

Et nos héros (ou ce qu’il en reste) ne sont pas au bout de leurs peines ! La série en est à son trentième épisode et d’autres monstres nous attendent :

Série : Manifest Destiny

Tome : 3 – Chiroptères et carnivores

Scénario :  Chris Dingess

Dessin : Matthew Roberts

Couleurs : Owen Gieni

Traduction : Benjamin « KGB » Rivière

Genre : Aventure/Fantastique

Éditeur : Delcourt

Éditeur VO : Image Comics (label: Skybound)

Nbre de pages : 144 p.

Prix : 15,95€

Date de sortie : le 25/08/2017

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s