Fiesta carcérale et fin de règne, Piccoli et Palumbo mettent Escobar sous surveillance

C’est à une légende de l’histoire criminelle mondiale que se sont attaqués les deux Italiens Guido Piccoli, Giuseppe Palumbo et Arianna Faricella: Pablo Escobar. Le baron de la drogue par excellence qui, vingt-cinq ans après sa mort, n’a pas dit son dernier mot, tour à tour « héros » de série, de films ou, et c’est le cas qui nous occupe ici, de BD. Guido et Giuseppe se sont ainsi penchés sur les derniers mois d' »El Patron », sur son train de vie absolument délirant tout en n’oubliant pas le monstre sanguinaire (il a fait près de 4000 morts selon les estimations) qui se cachait derrière celui qui galvanisait le peuple colombien.

© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud
© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud

Résumé de l’éditeur: Pour devancer une extradition vers les États-Unis en 1991, Pablo Escobar, encore très puissant, se livre à la justice colombienne. On l’installe dans une prison dorée, La Catedral. El Patron raconte les deux dernières années de son existence, de son entrée à La Catedral, ses interrogatoires, sa mégalomanie jusqu’à son ultime fuite dans la jungle de Medellín. Dix-huit mois de traque : 2 000 hommes à ses trousses – paramilitaires colombiens et CIA, avec l’opération Heavy Shadow – qui finissent par l’abattre, le 2 décembre 1993, sur un toit de sa ville natale, Medellín.

© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud
© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud

La logique est implacable! Aussi, celui qui a commis ces premières frasques en revendant des tombes vidées de son passager ne devait-il pas finir entre quatre planches, ses 44 ans à peine fêtés? Le tout à la fin de deux années de captivité toute relative? Ainsi, sans besoin de présenter trop ce personnage connu de tous, les deux auteurs entrent bien vite dans le vif du sujet. Un hélicoptère qui décolle. À bord? Un hôte de marque qui se sert de sa barbe comme d’un masque, Pablo Escobar prépare lentement mais sûrement sa reddition, alors que les USA entendaient toujours lui mettre la main dessus et l’extrader. Quelques paroles devant un peuple qui le considère comme un sauveur et voilà « El Patron » qui se rend vers sa cage…

© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud
© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud

… qui n’en est pas vraiment une. La Catedral, une prison comme on ne s’en imagine pas, un palace où durant des mois Pablo joindra l’utile à l’agréable: des sauteries jusqu’aux petites heures avec bon nombre de prostituées, des gardes transformés en homme de mains sans oublier les armes loin d’être confisquées, la salle de sport et même un match de foot avec des joueurs professionnels, et notamment René Higuita, le célèbre gardien auteur du coup du scorpion. Non, en guise de prison, Pablo Escobar avait trouvé la planque parfaite, bien qu’à la vue de tous et des avions qui la survolaient mais protégées, un moulin dans lequel on entrait et duquel on sortait comme on voulait. De quoi énerver l’Oeil de Moscou (ou peut-être était-ce de Washington?) qui attendait la défaillance.

© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud
© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud

C’est un huis-clos historique que s’offrent ici Guido Piccoli et Giuseppe Palumbo. En s’intéressant à Escobar comme à un prisonnier sous surveillance électronique ne pouvant sortir de son « domicile » mais conviant le gratin dans sa prison. Tour à tour éberluant, improbable, tendu et se transformant au final en jeu du chat et de la souris, les deux auteurs livrent une vision de la fin de règne sans auréole d' »El Patron » qui vaut le coup d’oeil, bien aidé par la délicatesse du trait de Giuseppe.

© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud
© Piccoli/Palumbo/Farricella chez Dargaud

pablo-escobar-el-patron-guido-piccoli-giuseppe-palumbo-arianna-farricella-couvertureTitre: Escobar

Sous-titre: El Patron

Récit complet

Scénario: Guido Piccoli

Dessin: Giuseppe Palumbo

Couleurs: Arianna Farricella

Traduction: Clémence Muller

Genre: Biographie, Thriller

Éditeur: Dargaud

Nbre de pages: 136

Prix: 19,99€

Date de sortie: Le 02/12/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s