Paysage après la bataille, une expérience intime du deuil qui suspend le temps

Est-on encore en 2016? Ou commence-t-on par anticipation 2017? Entre le 25 décembre et le premier janvier, si l’horloge continue de tourner, le temps semble suspendu. Un bien, un mal, c’est comme ça. Et c’est sans doute le moment propice pour entamer la lecture de Paysage après la bataille des deux Belges Éric Lambé et Philippe de Pierpont. Une oeuvre dépouillée comme une parenthèse entre les drames de la vie et le courage de leur survivre.

© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK
© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK

Résumé de l’éditeur: L’auto-radio passe Blackbird, Fanny roule vers son ultime refuge, un camping/caravaning sous la neige. Là, avec l’aide des derniers habitants du lieu, elle tentera de chasser ses oiseaux noirs et de soigner ses blessures.

© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK
© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK

Le lapin est mort ce soir, étalé dans un prologue silencieux du récit. Il ne criera pas « je suis en retard » et ça tombe bien, Fanny n’a rien d’une Alice, juste là, entre imaginaire et réalité, au bon moment. Ici, dans les années 2010 ou il y a 200 ans sur le champ de bataille où se fracassent les armes, quelle importance? La douleur et le vide sont les mêmes, il faut enjamber les cadavres et les incertitudes, faire le choix entre renoncer ou continuer. « Blackbird singing at the dead of the night. »

© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK
© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK

Pourquoi Fanny est arrivée dans ce coin perdu qui ressemble au bout des Ardennes? On ne le sait pas encore comme on ne sait pas combien de temps tiendra ce refuge face au monde extérieur et ce qu’elle laisse derrière elle. Combien de temps encore les drôles d’habitants (un céphaloclastophile, un vieux couple qui n’a d’autre passe-temps que de juger les autres, un chasseur guère rassurant et… les fantômes) de ce camping de la dernière chance la laisseront tranquille avec ses démons? Le lien humain refera-t-il un jour sens?

© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK
© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK

C’est Noël, il y a de la neige et des sapins lumineux, mais la couleur reste terne, grise même si les auteurs essayent de faire poindre quelques couleurs. Timides. Car il faut du temps pour oublier. Véritablement sensoriel, le quatrième album de Philippe de Pierpont et Éric Lambé (le premier depuis 2008, il faut dire que le scénariste a eu une actu chargée côté Septième Art) explore avec justesse et onirisme le chaos qui s’invite dans nos vies terriennes. Le duo fonctionne à l’économie de mots et de cases (le plus souvent, une à quatre par planche) dans une atmosphère quasi-fantasmagorique. Pas étonnant d’ailleurs que de Pierpont ait préféré le Neuvième Art au Septième pour mettre en images cette histoire. Un récit tantôt retenu, tantôt submergé par les émotions.

© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK
© Philippe de Pierpont/Éric Lambé chez Acte Sud/FRMK

Le dessin d’Éric Lambé est parfait pour mélanger fantasme horrifique, symbolisme intrigant et réalité pure et dure. Et de ce tourbillon de sentiments, de sensations, qui trouve dans l’art un refuge, naît un voyage étrange et affolant, au coeur même du vacillement humain… et de son sursaut! Intense.

paysage-apres-la-bataille-philippe-de-pierpont-eric-lambe-couvertureTitre: Paysage après la bataille

Récit complet

Scénario: Philippe de Pierpont

Dessin et couleurs: Éric Lambé

Genre: Récit initiatique, Psychologique

Éditeur: Actes Sud BD/FRMK

Nbre de pages: 432

Prix: 29€

Date de sortie: le 05/10/2016

Extraits:

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s