Une famille à louer ou la belle et le… dépressif

Cinq ans après Les Emotifs Anonymes, Jean-Pierre Améris revient sur les sentiers de la comédie, originale et inattendue, une véritable bouffée d’air frais. À voir sur nos écrans dès ce mercredi 19 août.

581574.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dépressif au possible, Paul-André (Benoît Poelvoorde) est un homme riche, très riche même, mais ancré dans une profonde solitude. N’ayant fait que travailler jusqu’à ses quarante ans, il décide de commencer enfin à vivre sur ses rentes. Mais sans relation, sa vie tourne rapidement au cauchemar. La seule solution qui s’impose à lui pour sortir de cette dépression sans fin est simple: il lui faut une famille. Il propose alors à Violette (Virginie Efira), une mère excédée, en passe d’être expulsée de sa maison, de lui payer ses dettes en échange d’un séjour chez elle pour s’essayer à une vie de famille aussi bruyante que désordonnée.

585793.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après le drame historique Marie Heurtin qui mettait une nouvelle fois en vedette l’étonnante Isabelle Carré, Jean-Pierre Améris revient sur les écrans pour raconter la rencontre improbable entre un riche homme d’affaire solitaire et d’une mère célibataire quelque peu too much. Une comédie qui ravit tant par ses personnages très bien construits, que par son histoire simple, et sans fioritures, mais tellement inattendue!

582511.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Élément central du film, le duo Efira-Poelvoorde fonctionne à merveille. Les deux personnages si caricaturaux sur papier s’avèrent finalement touchants, en dépit des situations parfois prévisibles dans lesquelles ils sont placés. Car oui, il ne faut pas s’attendre à un grand scénario, les dialogues sont coquasses, les scènes s’enchaînent de manière prévisible, les personnages sont peu creusés, surtout ceux des enfants, cependant le film est surprenant! On passe un bon moment devant cette comédie sans prétention au sujet tout de même original et surtout réjouissant.

À saluer également le travail visuel de Jean-Pierre Améris qui est parfaitement maîtrisé et nous livre un film aux décors soignés et lumineux, autant mis en valeur ses acteurs.

201430.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bref, Une famille à louer est certes une comédie sans prétention, mais qui vaut certainement le détour malgré ce qu’en disent certaines critiques assassines parues à ce jour. À voir pour passer un agréable moment, en famille… ou pas!

Par Alizée Seny

458235.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une famille à louer, de Jean-Pierre Améris

Avec Benoît Poelvoorde, Virginie Efira, François Morel, Philippe Rebbot

Durée: 96min

Sortie le 19 août 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s