Sandrine Collette fait souffler « Un vent de cendres » efficace

Les jours chauds approchent, le soleil torride aussi. Mais pourquoi ne pas faire souffler un vent de cendres et quelques sueurs froides? C’est le menu de cette première chronique de notre nouveau chroniqueur, Pascal Étienne, qui vous présentera régulièrement quelques polars sortis de derrière les fagots.

Camille et son frère Malo partent faire les vendanges au domaine de Vaux, domaine dont les mystérieux propriétaires semblent cacher un lourd et sombre passé. Ce qui devait être un séjour agréable se transforme rapidement en cauchemar lorsque le jeune frère de Camille disparaît sans laisser de trace. Camille ne croit pas un instant à la thèse de la fugue du jeune homme. Malo a peut-être un foutu caractère mais jamais il ne laisserait sa sœur sans nouvelle de lui. Jamais !

Sandrine Collette nous avait bluffé avec son premier roman « Nœuds d’acier », un huis-clos oppressant et tendu à l’extrême. Bien que moins nerveux et au rythme moins soutenu ce nouveau roman nous intrigue assez vite grâce à une entrée en matière plus que percutante.Seul bémol sans doute le style parfois un peu trop ampoulé utilisé par l’auteur. Néanmoins un très chouette moment de lecture pour tous les amateurs du genre.

Par Pascal Étienne

Un vent de cendres

 

Titre: Un vent de cendres

Auteur: Sandrine Colette

Genre: Policier/Thriller

Éditeur: Le livre de poche

Nbre de pages: 264p.

Prix: 7,10€

Date de sortie: 21/01/2015

Un commentaire

  1. Si tu as aimé ce livre, je te recommande vivement « Il reste la poussière » à paraître lundi. Je ne devrais pas le dire, mais je l’ai lu en avant première… De la bombe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.