Tromper la mort, l’exil irlandais…

Ayant récemment remporté le Prix du Quai des Orfèvres, Maryse Rivière livre un suspense implacable avec Tromper la Mort. Pour son quatrième roman, l’écrivaine plante son décor en Irlande, terre de mystère qu’elle connaît bien.

Yann Morlaix, libraire, érudit et également tueur en série, frôle la mort lors d’un éboulement à Montmartre. À la recherche d’un refuge, il rejoint un ami en Bretagne qui lui propose d’embarquer pour l’Irlande où une connaissance pourra l’aider, Susie O’Brien. Une nouvelle vie commence pour lui; il trouve du travail et s’installe à Dublin. Mais après deux ans d’oubli, Morlaix va refaire parler de lui… Des corps de jeunes femmes assassinées sont retrouvés dans la tourbe. C’est avec étonnement que Damien Escoffier, en charge de l’enquête, va voir arriver deux inspecteurs irlandais avec dans les mains des preuves irréfutables mettant en cause un homme auquel il ne pensait plus avoir affaire: Yann Morlaix. L’homme est pourtant présumé mort dans l’éboulement! S’orchestre alors une traque sans pitié, entre Irlande et France, menée par les polices irlandaises et françaises, avec dans ses rangs Escoffier plus déterminé que jamais.

693843-000_par7863063

Maryse Riviere nous livre avec Tromper la mort une intrigue glaçante qui voit s’opposer deux personnages à l’envergure impressionnante, à savoir Damien Escoffier et Yann Morlaix. Certes, d’autres personnage interfèrent dans l’histoire, mais ces deux là sont certainement les plus marquants. Au fil du temps, l’étau se resserre, étreignant le lecteur également, pour qui il est impossible d’abandonner la lecture trop longtemps.

Personnage à part entière du roman; l’Irlande. Maryse Rivière nous dévoile tout son mysticisme à travers ses vastes étendues verdoyantes, son folklore bien présent,  son whisky,… Le fantôme de de l’IRA plane véritablement autour de ce roman : le combat pour la liberté et les antagonismes restent bien présents. l’Irlande imprègne le roman de son passé obscur, de sa générosité et de ses paysages. L’auteur rend un bel hommage à ce pays parfois oublié et pourtant tellement fascinant.

L’enquête se tient, l’histoire est complète et documentée; comme en témoigne l’excellente maîtrise des procédés de coopération policière internationale. L’auteure dépeint à la perfection ce pays qu’elle apprécie particulièrement sans toutefois tomber dans les travers de la description carte postale. En effet, elle n’hésite pas à s’attarder sur les travers du pays et à ajouter à son roman une dimension historique, sociale ou même économique.

Bref, un roman sans faute et captivant qui a amplement mérité le Prix du Quai des Orfèvres 2015 . 

18/20

Par Alizée Seny

081be9fdff07f3bc808f935906ef70c0-1418209294

Tromper la mort de Maryse Rivière

Editions Fayard (novembre 2014)

384 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.