Spirou fête son 4000ème numéro et a toujours de bons os!

Ahhhhhhhhhh Spirou, existe-t-il, désormais, hebdomadaire plus phare dans le paysage de la bande dessinée que celui du groom aventureux? Non! Quasi seul survivant d’une ère qui comptait, entre autres, les Pilote et Tintin, Spirou a su garder la tête haute et se vend aujourd’hui à 80 000 exemplaires chaque semaine mais est lu par beaucoup plus: Spirou est un magazine familial où tout le monde trouve son compte en rire et en aventures dessinées. Et 76 ans après sa création par le vénérable Rob Vel, le Journal a encore de belles années devant lui!

tamara

Et ce 4000ème n’y déroge pas en proposant au coeur d’un double-numéro de 100 pages, qui est un peu la première partie d’un diptyque: certaines histoires courtes inédites comme Lucky Luke, Choc, Marzi ou encore Buck Danny trouveront leur conclusion dans un autre double-numéro, de Noël cette fois, la semaine prochaine. D’ici-là, il y a donc ce numéro anniversaire (l’édito annonce déjà que le 5000ème paraîtra dans 19 ans!) fidèle aux talents de ses auteurs qui se fendent cette fois d’un concept original et qui commence dès la couverture (si la première page de couverture peut sembler bien vide, retournez vite le numéro pour voir que ce n’est pas totalement le cas et que cette couverture est des plus réussies!): le journal a été bâclé, rien n’était prêt et c’est un (joyeux) bordel qui règne en ces pages: le monde de la BD Dupuis à l’envers avec un Petit Spirou devenu grand, un gros rôt de Lady S dans un moment crucial, un Nelson dessiné à la main car victime d’une panne de courant ou une Mélusine arrivée dans notre réalité. Sans compte une histoire courte de Spirou et Fantasio de 6 pages par Yoann et Vehlmann et avec un Zorglub serveur de café et un Champignac génie du mal dans un monde dans lequel les éditions Dupuis sont celles de Dupilon, l’ivrogne notoire de la série.

tumblr_ng2havLQ5n1s86bjno3_500

Bref, ce journal, collector, est dans la droite ligne de ce que la maison Dupuis nous procure depuis quelque temps en matière d’humour hebdomadaire de grande classe (bon ils auraient pu nous épargner le très mauvais Bulbox…). Mais c’est aussi une invitation pour ceux qui ne liraient pas Spirou (God bless them!) à découvrir ces fantastiques séries qui font le bonheur des lecteurs de semaine en semaine. En espérant le voir repartir, ce beau journal, pour 4000 numéros supplémentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.