L’adoption: de papy gâteux en papy gâteau, de râteau en cadeau

Mais où s’arrêtera donc le brillant scénariste qu’est Zidrou? Le Belge ne cesse d’ajouter des cordes à son arc, en tant que repreneur (Ric Hochet, Clifton et bientôt Léonard), gagman (L’élève Ducobu, Tamara), troubadour conteur (Les 3 Fruits, Bouffon) mais aussi, depuis quelques temps au coeur de la dimension familiale. Après le très douloureux L’Indivision, le scénarise revient en légèreté mais toujours en profondeur avec L’Adoption, illuminé par Arno Monin.

L'adoption - Qinaya - Zidrou - Monin - Arrivée Aeroport

Résumé de l’éditeur: L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

L'adoption - Qinaya - Zidrou - Monin - P.17

Y’a pas à dire, c’était plutôt mal parti entre Qinaya et Gabriel, nouveau grand-père et aimant trop ses petites habitudes que pour y déroger. Alors, vous pensez, l’arrivée d’une petite inconnue! On a beau lui répéter, au Gabriel, qu’elle fait désormais partie de sa vie, il n’y croit pas et ne veut pas y croire. Alors, il boude dans son coin. Pourtant, il va falloir cohabiter: les parents travaillant c’est chez lui que la petite Qinaya va passer le plus clair de son temps et de ses jeux. Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et Qinaya et Gabriel vont devenir inséparables. Gabriel lui donnant l’amour paternel qu’il n’a pas su donner à sa fille et Qinaya lui accordant la présence enfantine qui lui a manqué. De quoi devenir inséparables. Mais si l’arrivée inespérée de Qinaya dans cette famille avait été forcée?

L'adoption - Qinaya - Zidrou - Monin - P.1

Collaborant pour la seconde fois après Merci, Zidrou et Arno Monin livrent ici une oeuvre forte et pleine de bons sentiments sans pour autant tomber dans les lieux communs. Dans ce premier tome, c’est la justesse qui trace son chemin dans l’univers luxuriant d’Arno Monin. Pour tout dire, on entrerait bien dans cette BD, le temps d’un pique-nique, de quelques blagues. Qu’est-ce qu’on s’y amuse bien. Du moins, jusqu’au couperet final, judicieux et imprévisible, qui nous ôte les mots de la bouche. Pas sûr qu’on les retrouve avant la conclusion du deuxième tome.

L'adoption - Qinaya - Zidrou - Monin - Couverture

Titre: L’adoption

Tome: 1 – Qinaya

Scénario: Zidrou

Dessin et couleurs: Arno Monin

Genre: Humour, Famille, Drame

Éditeur: Bamboo

Collection: Grand Angle

Nbre de pages: 62

Prix: 14,90€

Date de sortie: le 04/05/2016

Extraits:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s